vivre


Arne Naess - Vers l'écologie profonde
avec David Rothenberg

Éthologie

Faut-il poser la question du "Pourquoi ?", du "Pourquoi vit-on?". 

De toute manière la réponse est simple: la loi darwinienne du mieux adapté favorise le vivant qui se reproduit plutôt que celui qui ne se reproduit pas. C'est un problème d'évolution de l'univers et non celui particulier de l'espèce humaine.

Cette loi explique le développement des dinosaures et leur retrait: c'est un météorite qui y met fin c'est-à-dire un non-vivant. Face à ce cataclysme ce sont des vivants non-dinosaures qui sont le mieux adaptés, animaux et végétaux.

Que se passe-t-il avec les humains? Ce qui semble devoir limiter la croissance des humains c'est son nombre qui provoque une évolution du non-vivant qui lui est défavorable. 

Le tableau actuel est le suivant:

- les nouvelles ressources de vie alimentaires sont de plus en plus frelatées avec des usines non respectueuses de la vie des animaux non humains ( encombrement des hangars, étables ou abattoirs, pesticides, engrais - et d'autres produits chimiques qui sont des quasi poisons). Le cercle vertueux de la bonne production se mue en cercle vicieux du produit frelaté.

- La croissance démographique des humains diminuent celles des vivants non-humains. Or en tant qu'animal, c'est-à-dire de vivant hétérotrophe, l'humain a besoin de tous les autres vivants animaux (hétérotrophes) et végétaux ( autotrophes)

- La croissance des ressources de vie non alimentaires des humains évoluent de manière négative et positive. 
Elle provoque d'une part la destruction des vivants par exemple par les vastes exploitations pétrolières ou de schistes bitumineux, par l'effet de serre qui augmente la température de la Terre et par la stérilisation d'un nombre toujours plus important d'espaces occupés par les vivants sous l'effet de la radioactivité nucléaire, de la multiplications des ordures. 
Mais d'un autre côté: le mode de production industriel c'est la domestication du non-vivant par les humains. On peut le considérer actuellement comme infini dans le domaine de l'infiniment petit comme les recherches autour du LHC ou du numérique et dans le domaine de l'infiniment grand comme l'expansion vers le système solaire puis plus loin. 

En conclusion.

Aucune espèce vivante ne maîtrise son développement et son développement est signe de succès: il y avait 100 000 ingénieurs il y a 200 000 ans et il y en a plus de 7 milliards actuellement. On en voit le résultat. Les humains se développent grâce à leurs mains et à la sociabilité qu'ils ont en commun avec un grand nombre de vivants. La croissance des humains n'est pas terminée. Plus il y a d'humains, plus il y a de ressources de vie et plus il y a de ressources de vie plus il y a de travail, d'acquisition collectives des ces ressources. 

Si un jour il y a décroissance, elle est exogène comme l'est la croissance actuelle même si un nombre de plus en plus grand d'humains en atténuent les effets négatifs et  en favorisent les effets positifs. 

( Les exemples cités ne sont pas exhaustifs mais parfois ils sont anecdotiques. Ce ne sont que des illustrations. Le lecteur complète avec ses propres connaissances)

Copyright - GS

Ressources de reproduction

russe

  Vassili Axionov - Une saga moscovite - 1994    

bonobo

  Bonobos et humains    

vivant

  Les vivants, ce sont les cellules vivantes

monogamie

    Les premiers vivants sont monocellulaires.

piraterie

Jacques Curnier - La piraterie dans l'âme  

Manuel

Chapitre VII - Du

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

histoire

  Histoire

Guerre Civile

  Erich Nolte - 1997

nègre

Arte:   Je ne suis pas votre nègre - 2015

pauvre

  La pauvreté est une notion qui appartient au domaine des sciences humaines

travail

Bac blanc philo - Explication de texte : MARX, Le Capital, 1867

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050

19/08 - Ethologie - Août

 Août 2019

GPA

 Sylviane Agacinski - L'homme désincarné

Bohler

Sébastien Bohler - Le bug humain

Heams

 Thomas Heams - Infravies - Le vivant sans frontières

Journal de Ressources de Vie

Tchéquie

Les Studio Barrandov

Journal - janvier 2018

------------ - 31/1 - Znamy opinię biegłego o pracy w Amazonie: "Może powodować urazy psychologiczne i fizyczne"  Amazon en Pologne: "Selon un expert des conditions de travail chez Amazon:

président

Emmanuel Macron - Président de "La France" depuis 3 jours

Journal - décembre 2017

- 29 La prohibition de l'inceste anthropocentrique selon Levi Strauss et universelle, selon l'éthologie. - 28 Arte - Mystères d'archives 1980. Marche pour la survie du Cambodge

Journal - novembre 2017

2017/11

PNAS

De 3100 BP

A 1200 BP ( Before Present - avant aujourd'hui)

oeil

oeil

neandertal

  Neandertal

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

    L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.