20150217

 20150217

mardi 17 février 2015

populisme (anecdotique)

Cécile Alduy et Stéphane Wahnich - Marine Le Pen prise aux mots

FC

Éthologie 

Les humains sont des animaux sociaux. Ils sont en quête permanente de leurs ressources de vie et de leurs ressources de reproduction au sein de groupes que l'on nomme aujourd'hui "état".

Des états, il y en a toujours eu et ce depuis le mode de production humain ( les chasseurs cueilleurs) qui devait comporter moins d'une centaine d'humains jusqu'aux états actuels qui dépassent les centaines de millions pour les plus importants. 

Dans un état, il y a des nationaux et des étrangers. La sociabilité entre nationaux est importante et la sociabilité vis à vis des étrangers minimale. A l'époque où les nationaux sont très éloignés des étrangers, ces derniers sont des ennemis qu'il faut tuer ou prendre en captivité. 


L'existence de 7 milliards d'humains amène peu à peu l'idée de créer un État Terre qui les regroupent tous. L'ONU et ses organismes en sont les prémices.


A l'intérieur d'un état, la concurrence entre tous les humains est générale. Elle est pacifique la plupart du temps mais le but de chacun est d'avoir la maximum de ressources de vie et de reproduction. 


L'état forme un groupe où il y a le sous groupe des dirigeants, le sous groupe des organisateurs et le sous groupe des opérateurs. Dans le mode de production industriel, c'est la démocratie qui désigne les dirigeants: ils présentent un programme et tous les membres du groupe votent pour celui qui les intéresse le plus. Chacun estime qu'il est le meilleur et que l'autre camp est mauvais. C'est à l'usage que l'on se rend compte de la valeur du programme. 

Il y a des programmes qui renforcent le rejet des étrangers et favorisent les nationaux. Ils proposent également de modifier le système d'élection au profit d'une démocratie plus restreinte. D'un point de vue éthologique, c'est le mieux adapté qui l'emporte. Et le mieux adapté va dans le sens de plus de concurrence pacifique.

Copyright - GS

 

lundi 16 février 2015

droit (anecdotique)

Pascal Lokiec - Il faut sauver le droit du travail

FC

Éthologie

Les humains sont en quête de leurs ressources de vie socialement. Cela s'appelle le travail. Il y a des règles de contribution et des règles de rétribution. La concurrence est pacifique depuis les débats jusques aux grèves. 

Quand il y a plus de ressources, la concurrence se traduit par des augmentations de salaires et de droits. Quand il y en a moins, elle ralentit les baisses des salaires et les fermetures de lieu de travail.

Si les ressources viennent à manquer de manière très critique, la concurrence devient cruelle. Parfois elle est une solution: la Révolution Française marque le début de l'expansion de la démographie grâce au mode de production industriel.  Parfois, elle marque la fin d'un état comme celui des Aztèques ou d'Angkor Vat. La première corrige une organisation et la rend plus efficace. La seconde ne fait que constater qu'il n'y a plus assez de ressources pour les humains du moment. 

Le droit est la synthèse temporaire d'un état de concurrence permanent.

Copyright - GS

 

vendredi 13 février 2015

écriture (anecdotique)

Marc Fumaroli - La République des Lettres

FC 

Éthologie

Érasme reçoit entre  20 et 40 lettres quotidiennement. L'écriture passe du papier à tous les médias actuels.

Tous les jours, à la radio, à la télévision ou dans la presse, il y a au moins une information concernant le Président de la République Française en France. Et dans chaque pays, il se passe la même chose par rapport au dirigeant de l’État. Chaque milliard d'humains qui appartient à une religion connait son dirigeant.

Les humains vivent en groupes. Dans chaque groupe, il y a le sous groupe des dirigeants, celui des organisateurs et celui des opérateurs. Le dirigeant est connu de tous les organisateurs et de tous les opérateurs. Le nombre de personnes qui le connaissent dépend de l'importance du groupe.


Les écrivains existent depuis la généralisation de l'écriture et de la lecture qui permettent à la communication entre humains de s'émanciper de la proximité et leur donnent la possibilité d'être encore plus nombreux. Sans elles, les humains plafonnent à quelques centaines de millions: le mode de production domestique est limité et le mode de production industriel embryonnaire. Il suffit de s'imaginer les humains sans écriture.


Un écrivain fait partie du groupe état. C'est un oragnisateur qui écrit des livres. Plus les humains en achètent, plus il obtient de ressources de vie et de ressources de reproduction. Il y a des écrivains méconnus et des écrivains célèbres. Grâce à l'écriture, la maximum de lecteurs potentiels d'un écrivain correspond à tous les humains vivants actuellement.

Copyright - GS

jeudi 12 février 2015

mensonge (anecdotique)

 

Ramita Navaï - Vivre et mentir à Téhéran

FC

Éthologie

A Téhéran on ment pour boire de l'alcool alors que la religion l'interdit, pour faire une réunion politique alors que toute activité politique non officielle est théoriquement impossible, pour s'aimer sans respecter les préceptes religieux ou se flageller jusqu'au sang depuis que les autorités religieuses l'on proscrit. 

Le mensonge est de l'ordre de la parole et de l'écrit. Mais il peut être biologique: les fleurs sont colorés et parfumés pour attirer les insectes pollinisateurs. 

C'est l'une des multiples expressions de la concurrence pacifique chez les vivants dans la quête des ressources de vie et des ressources de reproduction.

Copyright - GS

 

mercredi 11 février 2015

grève (anecdotique)


FC
"En raison d'un appel à la grève par plusieurs organisations syndicales portant sur les difficultés budgétaires de Radio France, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l'intégralité de nos programmes habituels. Nous vous prions de nous en excuser"

Éthologie

Les humains travaillent. C'est leur manière de trouver leurs ressources de vie en groupe. 


Mais la sociabilité n'efface pas la concurrence. 

La grève est une concurrence pacifique: le sous groupe des opérateurs exige soit moins de contribution pour une même rétribution, soit plus de rétribution pour une même contribution. 

Les solutions pour sortir de la grève peuvent se faire aux dépends des deux autres sous groupes - dirigeants ou organisateurs - sauf si c'est l'occasion pour le groupe de trouver plus de ressources de vie. 

Copyright - GS

 

mardi 10 février 2015

religion (anecdotique)

 

Glen Bowersock - Le trône d'Adoulis

FC

Éthologie

Au VI° siècle, les Éthiopiens sont un groupe de chrétiens monophysites soutenus par la Byzance orthodoxe. Les  Arabes d'Hymiar sont un groupe de confession juive soutenus par les Perses.

Les Arabes sont en quête de ressources de vie chez des chrétiens de la Péninsule Arabique. Le groupe des chrétiens se défend et appellent les Éthiopiens à la rescousse. Le groupe arabe trouve la parade: les Perses s'en mêlent. Les Arabes l'emportent.

De juifs, il deviennent musulmans lors de l'expansion de cette religion à partir
de l'an 636


A cette date, la religion musulmane se transforme en état. Cet état possède beaucoup de ressources de vie. Sa population augmente. Il part alors à la conquête de nouvelles ressources et ne trouve sur son chemin que de petits groupes qui fusionnent avec lui soit en tant que chrétiens soit en tant que juifs. 


Jusqu'à "Poitiers", où il se heurte à un groupe qui possède plus de ressources de vie et qui le fait reculer progressivement jusqu'à lui faire quitter l'Europe Occidentale en 1492

Un groupe humain - état ou religion - est en expansion quand il trouve là où il séjourne, plus de ressources de vie que n'en ont besoin les humains qui le composent. Il entre en expansion de population et cherche à trouver de nouvelles ressources. S'il est le plus fort, il s'étend. S'il est à égalité, il reste dans ses frontières. Et s'il est plus faible, il diminue.

Copyright - GS

 

 

lundi 9 février 2015

justice (anecdotique)

 

Martha Nussbaum - L'art d'être juste

FC


Éthologie

Tous les vivants - végétaux ou animaux - font partie de l'évolution de l'Univers. On ne pense jamais que l'un des éléments du tableau élémentaire de Mendeleïev  est "supérieur" ou "inférieur" à un autre quel que soit le nombre de ses électrons. On ne pense pas non plus que l'un de ses composés occupe une place prééminente. On ne dit pas que le granit est supérieur au basalte même si les humains ont une forte attirance pour les pierres précieuses.


Il en va de même pour les vivants. 


D'où une certaine forme d'égalitarisme à priori entre chacun d'entre eux même si les lions se régalent d'antilopes et même si les humains considèrent tous les autres vivants comme une ressource de vie et non comme des vivants égaux à eux-même.

La cause en est la concurrence entre tous les multicellulaires. Les plantes utilisent l’énergie solaire et la chimie du sol et ce qu'une plante utilise est soustrait à sa voisine. Les animaux pour leur part ne se nourrissent que d'autres vivants. 


Tous ces vivants sont le résultat d'un processus où c'est le mieux adapté qui l'emporte non parce qu'il est hostile à ce qui l'entoure mais parce qu'à chaque instant l'univers change. Le résultat: tous les vivants sont égaux et en concurrence. 


Les humains sont des animaux sociaux qui ne vivent qu'en groupes. L'égalité existe au niveau du groupe et le respect de cette égalité s'appelle justice ... Que ne cesse de contester la concurrence. 

Copyright - GS

samedi 7 février 2015

photographe (anecdotique)

 

FC

Gilles Mora - Walker Evans  


Éthologie
 
Un humain prend une photo. Elle plait à ses amis. Il leur en donne une copie. 


Il se dit qu'il pourrait en tirer des ressources de vie. 

S'il en vend 100 000 copies, il devient un artiste et un objet d'études de personnes que l'on appelle critiques d'art qui lui servent de porte-voix auprès d'autres acheteurs potentiels. 

Si ses photos plaisent en permanence à beaucoup d'humains, il en fait sa source de ressources de vie permanente. 

Cela n'est possible que dans le mode de production industriel.

Copyright - GS

 

vendredi 6 février 2015

antisémite (anecdotique)

 

Michel Surya - L'autre Blanchot

FC


Éthologie 

Tous les vivants sont en concurrence dans la quête des ressources de vie et, à l'intérieur d'une espèce, dans la quête des ressources de reproduction. 


Les humains sont des animaux sociaux et ils se manifestent en groupe. La concurrence se fait à ce niveau également.

Les Juifs sont en France un groupe religieux qui appartient au groupe état France. D'autres groupes religieux ou non religieux font également partie de la France. Il y a concurrence entre ces groupes. Elle est cruelle pendant les années qui précèdent la II° guerre mondiale et tout au long de cette guerre. Les Juifs sont les plus faibles: ils en souffrent le plus. Puis après la guerre, la concurrence redevient pacifique.

Maurice Blanchot a vécu avec son temps: il est cruel avant pendant  la guerre et pacifique ensuite. Il est probable que si les Nazis avaient gagné la guerre, il serait resté cruel. 

Copyright - GS

jeudi 5 février 2015

philosophe (anecdotique)

Ali Benmakhlouf - Pourquoi lire les philosophes arabes ?

FC

Éthologie

Existent-ils des philosophes qui n'ont jamais écrit de textes ou au sujet desquels il n'y a aucun texte?


En d'autres termes, un humain peut-il rencontrer au autre humain dans son entourage qu'il peut qualifier de philosophe et appeler philosophe dans le plein sens du terme: celui qui aime la sagesse et qui vit selon celle-ci? 

Il n'y a ni passé, ni futur. Il y a uniquement les humains que "JE " rencontre. 

Des "JE" humains , il y en a plus de 7 milliards à l'instant, si l'on oublie tous les autres "JE" vivants qui sont immensément plus nombreux que les "JE" humains. 

Tous les vivants sont des "JE". Tous sont potentiellement philosophes.

Copyright - GS

 

mercredi 4 février 2015

égalité (anecdotique)

Kristin Ross - L'imaginaire de la Commune


FC


Éthologie

Chacun des vivants - végétal ou animal - est égal à tous les autres. Il apparaît au moment où une cellule sexuelle femelle fusionne avec une cellule sexuelle mâle. Ensuite intervient l'écologie ou l'éthologie de l'espèce où chacun est en concurrence avec l'autre. 


Cette concurrence commencé il y a 2 à 3 milliards d'années et le résultat est ce que nous en voyons. De même que l'Univers est en expansion, le vivant qui en est un sous ensemble est en expansion sur la Terre.


Mais il peut arriver à la Terre ce qui est arrivée à la planète Mars, il y a 3 milliards d'années: la vie n'a pu s'y développer pour des raisons liées à la dynamique de l'Univers. C'est ce qui peut arriver aux vivants terrestres: on sait que dans 5 milliards d'années le Soleil sera devenu une étoile géante rouge qui occupera tout l'espace qui va de sa place actuelle à celle qu'occupe la Terre actuellement. Il peut y avoir des évènements sectoriels comme ce que l'on appelle les
6 extinctions massives de vivants.


Chez les humains comme chez tous les vivants cette concurrence donne lieu à des relations d'inégalité entre chacun d'eux et entre les groupes qu'ils constituent et ces inégalités sont en permanence remises en question en général de manière pacifique et parfois de manière cruelle.

La Commune de Paris est réprimée. Le communisme lui succède puis disparaît. Mais l'évolution continue avec son cycle d'égalités et d'inégalités. 

Copyright - GS

mardi 3 février 2015

laïcité (anecdotique)

 

Jean Baubérot, Micheline Milot, Philippe Portier - Laïcité, laïcités

FC


Éthologie

Les spécificité des humains sont leur sociabilité et  leurs mains outils et outils d'outils. 


Dans la quête des ressources de vie, la sociabilité et l'outil créent le travail et les groupes liés à un type de travail depuis des entreprises ne comportant qu'un seul humain jusqu'à celles qui en regroupent de un à plus d'un million d'humains. La quête des ressources de vie à pour objectif la durée la plus longue de la vie d'un humain.

Dans la quête des ressources de reproduction, la sociabilité crée des institutions depuis la famille monoparentale jusqu'aux états et aux religions. La quête des ressources de reproduction a pour but l'expansion la plus large possible de l'espèce humaine. 


Il n'existe actuellement qu'une espèce humaine, l'homo sapiens sapiens. Mais elle forme un grand nombre d'états et de religions en fonction de son implantation  géographique sur la Terre. Étant donné que tous les humains sont en concurrence les uns avec les autres, cette concurrence se retrouve au niveau des états et des religions.

Au niveau de l'espèce humaine, les états ont vocation à devenir des religions et les religions à devenir des états.


Le mode de production domestique - de 200 000 à 10 000 ans avant aujourd'hui - fait passer le nombre des humains de quelques centaines de milliers à quelques dizaines de millions, le mode de production domestique qui le suit à quelques centaines de millions, et le mode de production industriel actuel prévoit 9 milliards d'humains en 2050. 


La sociabilité et la main développent les ressources de vie de manière exponentielle ce qui permet la naissance et la vie d'un nombre toujours plus grands d'humains. 

Si les humains s'étaient arrêtés au premier mode de production, ils se seraient répandus en petits groupes sur toute la Terre et peu à peu ils se seraient transformés en espèces différentes d'humains.

Un état considère les humains d'un autre état comme des ennemis potentiels. Une religion est un pas en avant: elle considère les humains d'une autre religion comme étant potentiellement de nature différente. Des états peuvent fusionner, des religions exigent la conversion.


La laïcité apparaît dans les états où il y a plusieurs religions.


Le jour où sur Terre il y a un seul état, il y a une seule religion: l'état et la religion se confondent.


Ces deux quêtes se retrouvent chez tous les vivants mais selon leurs spécificités.

Copyright - GS

lundi 2 février 2015

enfant (anecdotique)

 

Adam Phillips - Devenir Freud

FC


Éthologie

Les vivants sont en quête permanente de ressources de vie. La plupart d'entre eux apparaissent lors de la fusion d'une cellule sexuelle femelle qui comporte un seul fil ADN avec une cellule sexuelle mâle qui de même n'en comporte qu'un seul. 


Dès ce moment, tout se déroule selon ce qui est inscrit dans la molécule ADN à deux fils qui en résulte. Cet ADN reproduit un vivant d'une espèce donnée. Les cellules se développent par scissiparité de 2 puissance 0 - c'est à dire une cellule qui est la cellule de départ - à 2 puissance N c'est à dire, par exemple à 100 000 milliards des cellules qui constituent l'être humain. A nos yeux ce nombre est infini mais pour notre corps c'est un chiffre fini que nous connaîtrons un jour où la technologie nous le permettra.

Comme la plupart des vivants sont des vivants pluricellulaires, ces cellules coévoluent et créent des tissus différents - une centaines chez les humains - qui se regroupent en organes et ceux-ci en systèmes. 


C'est l'ADN d'un vivant qui pilote sa vie depuis son apparition jusqu'à sa disparition et non l'un de ses systèmes comme le système nerveux. Les animaux ont un cerveau parce qu'ils se déplacent pour leur quête permanente de ressources de vie contrairement aux végétaux. Les végétaux n'ont pas besoin de système nerveux puisqu'ils trouvent leurs ressources de vie là où ils sont plantés.


Un humain en tant qu'animal comporte un cerveau où se trouve environ 50 à 100 milliards de neurones. Dès son apparition vers le troisième mois après la fusion des deux cellules sexuelles, des synapses se créent - de un à 15000 par neurones - à raison de
1 à 2 millions par minute et ce jusqu'à ce qu'il atteigne 7 ans environ.


L'humain étant bipède, il ne peut comme l'éléphant ou le gnou naître et marcher quasi simultanément. Il appuie fortement sur le bassin de sa mère alors que les deux autres appuient sur un ventre posé sur quatre pattes. Il nait non terminé. Les millions de premiers synapses servent à l'amener à la marche bipède. 


Mais les suivants inscrivent tout l'apprentissage socio-psycho-moteur. Ne dit-on pas qu'à sept ans chez la majorité des humains, les jeux sont faits.

Sigmund Freud, à 7 ans, est déjà le futur psychanalyste en puissance que l'on connaît puisque tout l'environnement sociologique, psychologique et physique dans lequel il a vécu jusqu'alors s'est inscrit en lui au travers de ses synapses. 

Il en va de même pour les enfants des dirigeants, des organisateurs et des opérateurs mais tous les enfants de chacun de ces groupes ne restent pas forcément dans leur groupe d'origine: il se passe beaucoup d'évènement entre la fusion des deux cellules sexuelles et l'âge de 7 ans. 

Qu'il y ait très peu de dirigeants, plus d'organisateurs et beaucoup d'opérateurs est une constante que l'on retrouve chez tous les animaux sociaux. Ce sont les systèmes les mieux adaptés qui s'imposent. C'est un constat et non un choix. Pour les sciences de l'Univers et du Vivant tout ce qui existe est vrai. Y compris les sciences humaines. 

Sigmund Freud est un psychanalyste. Il n'est ni astrophysicien ni biologiste.

Copyright - GS

 

 

 

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

synaptogenèse 04

synaptogenèse 04

humain 02

humain 02

8 milliards

8 milliards

effondrement

effondrement

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23