20150324

20150324

droits de l'homme ( anecdotique)

La déclaration des Droits de l'Homme

- Angleterre : 15 juin 1215  - Magna Carta
- France : 26 août 1789



Éthologie 
Les humains apparaissent il y a plus de 200 000 ans. Ils sont libres depuis leur apparition. Comme tous les êtres vivants, végétaux et animaux.

Copyright - GS

mardi 24 mars 2015

circumnavigation (anecdotique)

Le tour de la planète Terre en bateau

1) - La première circumnavigation européenne de 1519 à 1522 soit 3 ans.
Le 20 septembre 1519,  Fernand de Magellan quitte Sanlúcar de Barrameda, un port de l'Atlantique, avec 237 hommes répartis sur cinq navires qui totalisent 480 tonnes soit environ 2 tonnes par humains. Le 6 septembre 1522, la flotte y revient sous les a ordres de Juan Sebastián Elcano avec 18 survivants et 4 indigènes de Tindore dans les Moluques sur 13 embarqués.

2) - La seconde circumnavigation européenne de 1577 à 1580 soit 3 ans.
La flotte dirigée par Francis Drake embarque de Plymouth en novembre 1577. L'expédition est composée de cinq navires emportant 164 hommes. Le 26 septembre 1580, il aborde à nouveau Plymouth avec 59 survivants. L'unique navire est rempli d'épices et des trésors espagnols capturés en Amérique du Sud. La part revenant à la reine, soit la moitié de la valeur de la cargaison du navire, surpasse alors le reste des revenus de la couronne pour l'année 1580.

3) - Le tour du monde de Charles Darwin du 27 décembre 1831 au 2 octobre 1836 soit presque 5 ans.
Le HMS Beagle (1820 - 1875) est dirigé par la capitaine Fitz Roy. C'est un bateau de guerre. Il fait quatre voyage dont le second embarque Charles Darwin.

Ce sont des bateaux à voile dont voici, à grands traits, l'évolution depuis la construction de bateaux par les humains jusqu'au remplacement de la marine à voile par la marine motorisée. 

Antiquité

- Pirogue océanienne

- Pirogue à simple coque

- Pirogue à double coque

- Pirogue à simple coque à balancier

- Bateau à voile et rame de Mésopotamie et Orient

- Bateaux égyptiens vers 1400 av. J.-C.

- Galère

- Jonque

Moyen Âge

- Cogue

- Bateau viking

- Caraque ou nef

- Flûte.

Renaissance

- Caravelle

- Galion

- Chebec

L'Apogée de la voile (XVII-XVIIIe)

- Brick

- Brigantine

- Corvette

- Frégate

- Goélette

- Schooner

- Navire de ligne ou vaisseau de ligne



(Article plus complet )

Éthologie

Les humains construisent des bateaux sous les trois modes de productions: mode de production humain ( chasseurs cueilleurs),  mode de production domestique ( domestications des végétaux et des animaux) et  mode de production industriel ( domestication du non-vivant). 
Ces modes de production coexistent mais le suivant est toujours l'exponentiation du précédent. Le premier voit la population humaine passer de quelques milliers à quelques millions, le second à quelques centaines de millions et le troisième à une dizaine de milliards puisqu'il n'a pas encore dit son dernier mot. Sauf catastrophe, il devrait y avoir une expansion dans le système solaire. Rien ne nous permet de penser à une expansion galactique mais c'est envisageable ne serait ce que dans un contexte de science fiction. 

La navigation à voile puis la navigation à moteur ont pris leur essor dans le mode de production industriel. Elle est le fait de l'Eurasie qui est la seule à développer une exploitation de plus en plus importante des métaux ferreux et des métaux non ferreux alors que les métaux précieux sont présents connus dès le mode de production domestique. 


Si les métaux avaient été aussi accessibles dans un premier temps puis en quantité exploitable aussi importantes dans les autres continents, les aborigènes des Amériques, de l'Australie et de l'Afrique eussent découvert l'Eurasie, et les Grandes Découvertes - les Grandes Prédations - eussent été faites de toutes part. 

Copyright - GS

 

 

jeudi 19 mars 2015

espagnol (anecdodique)

 

Alessandro de  Malaspina - Viaje político-científico alrededor del mundo (Voyage politique et scientifique autour du monde) - 1788 - 1794

Les propositions qu'il y fait au Roi d'Espagne à son retour concernant la politique à mener dans les régions qu'il a visité amène le pouvoir à l'accuser d'être un révolutionnaire et un conspirateur. Il est condamné à dix ans de prison.

Éthologie 

A partir du XV° siècle, les Européens commencent à maîtriser les voyages maritimes grâce au mode de production industriel. Ils pensent trouver un chemin plus aisé pour commercer avec l'Asie en utilisant la rotondité de la planète. Mais ils se heurtent aux Amériques.

Ils y découvrent des humains qui vivent dans le mode de production domestique sans animaux de traits ou de transports. 

Comme le mode de production industriel est plus puissant et plus prolifique que le mode de production domestique, ils éliminent les états locaux, réduisent les humains en esclavage et s'emparent de tous leurs biens. 

Ce sont les Espagnols et les Portugais qui arrivent les premiers.
Ils se partagent le continent. 


En Europe, le Portugal est insignifiant et l'Espagne entre en décadence au profit de la France de Louis XIV. En 1700, son arrière petit-fils devient roi d'Espagne sous le nom de Philippe V.  

L'Angleterre, la France et les Pays Bas se mettent sur les rangs et commencent par  piller les navires qui drainent les ressources américaines vers leurs métropoles. Ce sont les enjeux du XV° et XVI° siècle.

Aux XVII° et XVIII° siècles, se créent des comptoirs et des colonies qui deviennent indépendants au XIX° s. tout en restant européens. 


Alessandro de Malaspina est l'expression de la décadence de l'Espagne. Il propose pour les régions qu'il visite un retour à la main mise de la métropole sur ses colonies. Son pays n'en n'a pas les moyens. Et il estime que cela nécessite des relations politiques contraires à un absolutisme qui s'effondre sous les coups de Napoléon I°. Il se retrouve donc en prison. 


Dans
Histoires du Bout du Monde
, il est considéré comme un visionnaire parce qu'il pense que les Indiens peuvent créer un état qui est capable de fonctionner en mode de production industriel. Ce n'est pas ce qui se passe. Ce sont les colons européens qui réalisent ce projet en excluant totalement les populations du mode de production domestique.

Copyright - GS

 

lundi 16 mars 2015

Patagonie (anecdotique)


Philippe Grenier - Histoires du bout du monde

Antonio Pigafetta - 1519 / 1522
Alonso Vebedor et Juan de Mori -  1534 / 1535
Miguel de Goicueta - 1557 / 1558
Francis Fletcher - 1577 / 1580
Pedro Sarmiento - 1579 / 1586
Anonyme - 1614 / 1615
Adolphe Decker - 1623 / 1626
Johan Van Loon - 1642 / 1643
John Narborough - 1669 / 1671
Antonio de Vea - 1675 / 1676
Lord Anson / Richard Walter - 1749
John Byron - 1768
John Bulkeley et John Cummins - 1743
Père José Garcia - 1766 / 1767
Louis Antoine de Bougainville - 1766 / 1769
Père Francisco Menendez - 1783 / 1794
Alessandro de Malaspina - 1789 / 1794


Éthologie
A partir de 1492, les Européens construisent des navires capables de traverser les océans en emportant un grand nombre d'humains et toutes les ressources qui leur permettent de revenir à leur point de départ et d'apporter des ressources de vie en plus grand nombre encore. Celles-ci non seulement permettent de rembourser tous les frais du voyage mais également de financer d'autres voyages et de créer peu à peu un flux économique qui aboutit à l’installation d'Européens aux Amériques en si grand nombre qu'ils éliminent les populations autochtones et créent des états plus puissants pour certains à ceux qui existent en Europe.

Il faut
- découvrir ces ressources vivantes ( plantes ou animaux ) ou non-vivantes comme par exemple l'or
- apprendre à se mouvoir dans ces contrées nouvelles grâce à des cartes géographiques de plus en plus précises
- y vivre à l'aise et de manière continue grâce aux relevés de toutes les ressources existantes ou potentielles et à l'installation d'humains ou à l'utilisation de ceux qui s'y trouvent.
- Améliorer les moyens de communication de continent à continent. 

Cela est possible parce que le mode de production industrielle apparu il y a 3500 ans avant aujourd'hui amène les humains de 300 millions il y a 2000 ans à 500 millions au XV° siècle puis 1 milliard en 1800. Les Grandes Découvertes sont d'abord les conséquences de l'expansion de ce mode de production puis en deviennent l'un des moteurs importants. 


Cela se fait progressivement. Aux débuts, il faut surmonter les mers, l'inconnu et les humains locaux qui sont en fin de mode de production humain ( chasseurs cueilleurs). 


Le voyage sur Mars, est le début du mode de production industriel à l'échelle du système solaire. Les humains vivent actuellement des difficultés analogues aux débuts de la colonisation des Amériques. Au XXX° siècle, il est aussi facile de se mouvoir dans le système solaire qu'au XXI° sur la planète Terre.

Copyright - GS

 

lundi 9 mars 2015

darwinisme (anecdotique)


Charles Darwin - Journal de bord ( 1831 - 1836)


Charles Darwin - La filiation de l'homme et la sélection liée au sexe (1871)

Éthologie
Naturaliste et géologue, il est le fils d'une famille à la parentèle élargie, savante et fortunée qui lui finance, en partie, un voyage de cinq ans autour du monde à l'âge de 22 ans. 

L'Angleterre est pour lui le pays le plus civilisé de la Terre et sa mission civilisatrice est mondiale. Il admire ce qu'elle fait à l'occasion de toutes les étapes de son périple. Vient ensuite dans l'ordre décroissant l'Espagne et le Portugal. Il parle peu de la France car il a peu d'occasion de visites dans les colonies françaises. 

Il entre en contact avec les dirigeants et les notables qui lui offrent hospitalité et couvert et des colons au travail, hommes libres ou brigands en détention ou libérés qu'il emploie pour ses recherches et visites nombreuses. 

Les  suivent les bons sauvages ceux qui sont accueillants et industrieux, les mauvais tels que des Indiens agressifs ou des noirs révoltés et des esclaves. Enfin les sous-hommes - Fuégiens de Patagonie et bien d'autres - encore moins intéressants que les animaux, de son point de vue.

Ce voyage est fondateur de ses travaux ultérieurs sur l'origine des espèces et l'évolution des vivants. 

L'évolution des humains telle que la conçoit Charles Darwin ne tient pas compte des enquêtes ethnologiques et des découvertes biologiques et génétiques réalisées depuis sa mort. On ne peut donc lui reprocher de considérer les non-humains comme inférieurs aux humains et les humains du mode de production industriel comme supérieurs aux humains du mode de production humain ( chausseurs collecteurs) ou ceux du mode de production domestique ( les humains agriculteurs et éleveurs traditionnels) . Il n'est pas étonnant que des personnes mal-intentionnées aient créé à son propos la caricature de "l'homme qui descend du singe" ou que des théoriciens douteux aient inventé ce qu'on a coutume d'appeler "le darwinisme social".

Copyright - GS 

Extraits de la courte bibliographie figurant dans l'article "Darwin" de Wikipedia. En gras et en rouge les écrits concernant directement les humains:

·     

·         The Descent of Man, and Selection in Relation to Sex, Londres, John Murray, 2 volumes, 1871.

·         The Expression of the Emotions in Man and Animals, Londres, John Murray, 1872.

·         « Origin of Certain Instincts » in Nature, vol. 7, 3 avril 1873, pp. 417–418.

·         « A Biographical Sketch of an Infant », Mind, vol. 2, juillet 1877, pp. 285–294.

·         « Preliminary Notice », in E. Krause, Erasmus Darwin, Londres, John Murray (ouvrage traduit de l’allemand), 1879.

·     

dimanche 8 mars 2015

nucléaire (anecdotique)

« Quand je parle, je pleure."

Quand je vois mes photos, je pleure. Je n’ai plus de larmes à force de pleurer. Elles ont toutes séché. Là, vous me voyez en train de rire parce que je vais un peu mieux. Mais je ne peux pas rentrer chez moi, à cause de la radioactivité »

 

mardi 24 février 2015

colonialisme (anecdotique)

SANS TERRE, C'EST LA FAIM - Amy Miller

Éthologie

Voici l'évolution des populations de trois pays qui figurent dans ce documentaire.

Mali:

1895 : 3 M

1945: 3,4 M - population stable depuis 1895

2015: 18,5 M - population multipliée par 6 depuis 1895

Ouganda:

1903: 1,3 M

1945: 4,2 M - population multipliée par 3 depuis 1903

2015: 34,3 M - population multipliée par 30 depuis 1903

Cambodge:

1876: 0,9 M

1945: 3,3 M - population multipliée par 3 depuis 1876

2015: 13,8 M - population multipliée par 13 depuis 1876

Entre 1945 et 2015, la population mondiale a plus que doublé. Sur les 7 milliards d'humains, 800 millions sont dans la disette ou la famine soit 11%. En 1945, il est probable que la proportion était identique. 

Copyright - GS

Bernard CHARLERY DE LA MASSELIÈRE - Penser la question paysanne en Afrique intertropicale

FC

Éthologie

Des humains du mode de production industriel - venus d'Europe - tentent de s'emparer des territoires - des ressources de vie - d'humains du mode de production domestique locaux. Ils parviennent, temporairement, à imposer leur groupe de dirigeants et une partie du groupe des organisateurs. Mais le groupe des opérateurs est inchangée.  La concurrence est souvent cruelle et se traduit par des guerres civiles et des famines. 

Dans une centaine d'années, il y a de nouveaux états non sur le modèle des États-Unis ou des états de l'Amérique latine mais sur celui de L'Afrique du Sud, du Mozambique, du Nigeria et de l'Angola où les colonisateurs sont remplacés par des dirigeants et des organisateurs issus des opérateurs autochtones. Aux Amériques, les Amérindiens restent réduits à la portion congrue.

Copyright - GS

jeudi 19 février 2015

chant (anecdotique)

Laurent Legrain - Chanter, s'attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie

Citation:
" Ma thèse traitait de l’attachement des Mongols pour le chant et plus généralement pour ce que j’ai appelé un continuum sonore qui comprend les sons provenant du monde naturel ainsi que ceux du monde humain. "

FC

 
Éthologie

Tous les animaux communiquent. Ils ont un cerveau parce qu'ils sont hétérotrophes et doivent sans cesse se mouvoir pour trouver leurs ressources de vie et leurs ressources de reproduction.

Ils communiquent à l'intérieur de l'espèce soit pour coopérer soit pour se tenir à distance.
Ils communiquent vers les autres espèces, en général, pour les repousser ou pour s'en nourrir. 

Les oiseaux et les humains chantent alors que quelques autres animaux poussent des cris. Chez les oiseaux, c'est un moyen de marquer leur territoire ou d'appeler un partenaire de reproduction.  Les loups qui hurlent semblent répondre aux mêmes besoins. 

Chez les humains le chant joue un rôle analogue. Il est un complément de la parole.

Il montre toute la diversité de communication qu'apporte le son produit par l'orifice buccal chez les animaux.

L'humain est sociable et ses mains sont des outils et des outils d'outils. Depuis qu'il apparaît, le bruit qu'il provoque est de plus en plus important. Par le bruit et par son nombre il s'empare de territoires de plus en plus vastes aux dépens des autres vivants. Son empreinte dans le continuum sonore est quasi exclusive dans les zones urbaines. 

Son chant amplifié par les outils du mode de production industriel n'est qu'un élément mineur au milieu du bruit qu'il provoque. 

Copyright - GS

 

mercredi 18 février 2015

parisien (anecdotique)

Maurizio Gribaudi - Paris ville ouvrière - Une histoire occultée (1789-1848)

FC

Éthologie

Il y a 200 000 ans, des humains du  mode de production humain voient leur population augmenter: il y a, à leur dispartion, plus d'humains qu'il y en avait lors de leur apparition.

Tant que les ressources de vie et les ressources de reproduction excèdent leurs besoins, ils augmentent leur emprise sur les lieux où ils vivent. 


Mais la progression de leur nombre se poursuit. Alors une partie d'entre eux ou tous soit pacifiquement soit de manière contrainte se déplacent vers d'autres lieux aussi prospères ou plus encore.


Et le schéma se poursuit en permanence. Dès qu'il y a trop d'humains en fonction des ressources locales, c'est le départ vers d'autres lieux. En général, il y a toujours une partie qui reste sur place et une autre qui s'en va.


C'est ainsi qu'apparus, il y a 200 000 ans, en Afrique, les humains sapiens pénètrent en Europe il y a
70 000 ans.


Il y a
1740 ans, on évalue la population de Lutèce à environ 10 000 humains. En 1830, ils sont 786 000 et en 2012, 2,2 millions.


Entre 1830 et aujourd'hui leur nombre a quasiment été multiplié par trois. C'est qu'ils y trouvent les ressources de vie et de reproduction qui le leur permettent. Que se passe-t-il dans l'avenir? Soit une stabilisation, soit une décroissance, soit une augmentation. La population mondiale a été multiplié par 7 en 200 ans, celle de Paris l'a été en 400 ans. Si l'on juge ce phénomène à l'aune de l'âge humain, c'est un processus lent mais à l'aune de l'évolution de l'espèce, c'est une explosion.


Aucun parisien du sous groupe des opérateurs de 2015 ne souhaite vivre dans le Paris de 1830. Les sous groupes des dirigeants ou des organisateurs y sont moins réticents. Les humains restent à demeure si leurs ressources de vie ou de reproduction sont constantes ou s'améliorent.

Copyright - GS

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

synaptogenèse 04

synaptogenèse 04

humain 02

humain 02

8 milliards

8 milliards

effondrement

effondrement

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23