20150525

20150525

lundi 25 mai 2015

évolution (R)

Guide critique de l'évolution 

Corinne Fortin, Guillaume Lecointre,  Marie-Laure Le Louarn Bonnet et Gérard Guillot

Éthologie

1) L'évolution des vivants n'est qu'une partie de l'évolution de l'univers

2) l'évolution des animaux n'est qu'une partie de l'évolution des vivants. 

3) Les végétaux sont principalement autotrophes c'est-à-dire qu'ils trouvent  leurs ressources de vie autour d'eux en étant immobiles tandis que les animaux sont principalement hétérotrophes c'est-à-dire que leurs ressources de vie sont tous les autres vivants hormis, la plupart du temps, ceux de leur espèce. 

Les animaux sont mobiles et l'organe de la mobilité est le cerveau. 

Donc alors que tous les vivants ont un génome qui leur permet de se reproduire, les végétaux n'ont pas de cerveau et les animaux ne peuvent s'en passer. 

4) Les humains sont de grands animaux multicellulaires et leur génome comporte plus de 3 milliards de paires de bases ce qui les situe en haut du tableau des vivants possédant l'ADN le plus important.

5) En ce qui concerne le cerveau, chez les animaux, il y a continuité entre les humains et les non-humains. Le cerveau des humains comporte environ 100 milliards de neurones et une capacité de 1 à plusieurs milliers de synapses par neurone. C'est le cerveau le plus complexe des animaux de la Terre. 

6) Grâce à ce cerveau, il n'y a que les humains qui parlent et qui écrivent. Cette capacité est la cause et le résultat de leur succès démographique. 

7) Seuls les humains peuvent écrire, par exemple, "le Guide critique de l'évolution". Mais l'évolution est un phénomène universelle dont les humains ne sont qu'une partie infinitésimale. 

En conclusion

a) Ce livre est à l'usage des humains. Chaque vivant actuel a le même âge. Le cerveau complexe n'est pas une finalité de l'évolution des vivants. L'humain est aussi bien adapté que tous les vivants actuels. 

b) Quand à l'avenir, on peut penser que:

- Les humains dans trois millions d'années risquent d'être aussi différents des humains actuels que ceux-ci diffèrent des australopithèques,

- A l'horizon de 55 millions d'années, la différence ce sera celle qui existe entre l'Archicebus achilles et l'humain.

- Etc ...

c) Ces prévisions ont peu d'importance: le vivant vit dans un éternel présent. Tant qu'il trouve ses ressources de vie et ses ressources de reproduction, il apparaît, croît et disparaît. "Le passé" et "le futur" sont des ressources liées au cerveau. L'adaptation est instantanée: le passé est inscrit dans le génome et le futur se fait au moment de la sélection du mieux adapté.

Copyright - GS

samedi 23 mai 2015

chasseur collecteur (anecdotique)


L’Europe des derniers chasseurs. Épipaléolithique et Mésolithique

Table des matières

Démographie entre 11 000 et 5800 avant aujourd'hui:

- 50 000 habitants en France à l'Atlantique   ( 9500 à 5800 avant aujourd'hui)
- peut-être moitié plus au Boréal .( 11 000 à 9500 avant aujourd'hui)

500 personnes par département, soit 25 à 50 groupes de 10 à 20 personnes ( enfants compris) ....


La population dépasse très fortement celle du Magdalénien ( 17 000 à 14 000 avant aujourd'hui) ...

Il n'y a plus au Mésolithique ces immenses espaces vides entre les groupes..... Chaque groupe régional a des voisins qu'il connaît et qu'il fréquente ....

La moitié de la population vivait jusqu'à 60 ans....

Une bande pouvait comprendre 2 personnes d'environ 60 ans, 3 autour de 45 ans, 3 autour de 30 ans, 4 autour de 15 ans et 6 enfants....

africain (anecdotique)

Naomi Klein - « Tout peut changer »

FC

 

Éthologie

1) - En 7 millions d'années, les humains sont passés d'une espèce faisant partie des primates à l'espèce la plus nombreuse parmi tous les grands et moyens animaux. 

Ce sont les mains qui en sont la cause. La sociabilité et le cerveau développé existent chez tous les primates mais ce sont les mains qui en lien avec ces deux points forts amènent le cerveau de 600 à 1400 g environ avec toute la capacité à gérer la complexité que cela permet. 

Ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui en est à l'origine mais c'est l'évolution normale de l'Univers.

2 - Il y a 200 000 ans, avec l'apparition de l'homo sapiens commence l'explosion démographique de cette espèce.

Grâce au Mode de Production Humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui de quelques centaines de milliers uniquement installés en Afrique à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.

Avec le Mode de Production Domestique ( domestication des végétaux et des animaux) les humains atteignent quelques centaines de millions il y 5 000 ans. 

Enfin grâce au Mode de Production Industriel ( domestication du non vivant), il est question de 9 milliards en 2050.

On ne peut que le répéter: ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui est à l'origine de ce phénomène mais l'évolution normale de l'Univers.

3 - Les points forts des humains ce sont : leurs mains, leur cerveau et leur sociabilité. Tant que leurs ressources de vie augmentent, leur nombre augmente également. 

Conclusion

Donc ce n'est ni un vivant, ni un non-vivant qui détermine leur évolution mais la disponibilité des ressources. A l'horizon de 2050, rien n'arrête la progression du nombre des humains.  

Copyright - GS

Débat

Éthologie

- En 7 millions d'années, les humains sont passés d'une espèce faisant partie des primates à l'espèce la plus nombreuse parmi tous les grands et moyens animaux. 

Ce sont les mains qui en sont la cause. La sociabilité et le cerveau développé existent chez tous les primates mais ce sont les mains qui en lien avec ces deux

points forts amènent le cerveau de 600 à 1400 g environ avec toute la capacité à gérer la complexité que cela permet. 

Ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui en est à l'origine mais c'est l'évolution normale de l'Univers.

Voir en dessous : Le monde

L’évolution a fait que grâce aux mains et à la sociabilité, le cerveau, stimulé, a augmenté. Donc, oui, ce n’est pas une décision d’un vivant mais l’évolution.

« Stimulé »: pas tout à fait. Nous sommes en évolution et le plus adapté vit et le moins adapté disparaît. « La prise de poids du cerveau » se fait en 3 millions

d'années c'est à dire si une génération c'est 20 ans, cela fait 150 000 générations. Les homos sapiens existent depuis 200 000 ans soit 10 000 générations, 15 fois

moins.

-----

- Il y a 200 000 ans, avec l'apparition de l'homo sapiens commence l'explosion démographique de cette espèce.

Grâce au mode de production humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui de quelques centaines de milliers

uniquement installés en Afrique à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.

Je ne comprends pas ce paragraphe : il manque de virgules ( !)

Il manque les césures :

Grâce au mode de production humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui

- de quelques centaines de milliers uniquement installés en Afrique

- à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.

----

Avec le mode de production domestique ( domestication des végétaux et des animaux) les humains atteignent quelques centaines de millions il y 5 000 ans. 

Enfin grâce au mode de production industriel ( domestication du non vivant), il est question de 9 milliards en 2050.

On ne peut que le répéter: ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui est à l'origine de ce phénomène mais l'évolution normale de l'Univers.

Pourquoi ? Quel phénomène ? La démo qui augmente ??? ou l’augmentation de leurs ressources de vie ? Ce que laisse penser le § suivant…

Chez les vivants, il y a un système circulaire :

plus il y a de ressources de vie, plus il y a de vivants

Chez les humains depuis 200 000 ans s'ajoute un phénomène supplémentaire :

Plus il y a d'humains, plus il y a de ressources de vie car grâce aux mains, aux cerveaux et à la sociabilité, les humains non seulement trouvent des ressources de

vie mais ils en créent de nouvelles dont ils les augmentent. S'ils les augmentent, leur démographie augmente.

- Exemple pour les chasseurs-collecteurs ( on dit comme ça depuis quelques temps) : en s'unissant, ils poussent les bisons vers une falaise. Ceux-ci tombent et il y

a plein de viande à l'arrivée. Seuls les humains le font à cette échelle.

- Exemple pour le mode de production domestique : il y a des champs de céréales immenses et des troupeaux très importants. Donc toujours plus de ressources de

vie. Seules les fourmis domestiquent des champignons et des pucerons.

- Exemple pour le mode de production industriel :

Les tankers de 500 000 tonnes apportent du pétrole du Moyen Orient et les portes conteneurs autant de denrées alimentaires ou de voitures, etc ...

Pour les humains on a donc le droit de dire que plus il y a d'humains, plus il y a de ressources alors qu'on est habitué à dire plus il y a de ressources et plus il y a de

vivants.

Il n'empêche qu'un jour arrive où ça bloque :

Si la température de la Terre augmente de 2°, il y aura moins de champs cultivés

Un jour, les déchets de toutes sortent deviendront mortifères

Un jour, il y aura des ressources très importantes ( nucléaire, pétrole, etc ..) qui seront insuffisantes.

Et là on reviendra à la règle première où la démographie dépend des ressources de vie et où l'augmentation des vivants rend les ressources de vie insuffisantes.

----

- Les points forts des humains ce sont : leurs mains, leur cerveau et leur sociabilité. Tant que leurs ressources de vie augmentent, (à cause de leurs mains, leur

cerveau et leur sociabilité ?) leur nombre augmente également. 

Oui

-----

Donc ce n'est ni un vivant, ni un non-vivant qui détermine leur évolution mais la disponibilité des ressources. A l'horizon de 2050, rien n'arrête la progression du nombre des humains. 

Donc c’est là où il y a le moins de ressources de vie qu’il y a prolifération des humains.

 

Si tu es d'accord avec les textes en bleu, tu comprends que s'il y a tant d'africains c'est parce qu'ils ont beaucoup de ressources …. par rapport à leur exigences.

C'est essentiellement de la nourriture. Ils ont peu de ressources du mode de production industriel. Mais ça va arrivé comme c'est arrivé pour l'Asie depuis 100 ans.

Ils « prolifèrent » à nos yeux mais pas aux leurs. Dans 100 ou 200 ans, il y aura un ou deux enfants en Afrique par couple.

Pourtant, ils ont la sociabilité, les mains, le cerveau, mais ce dernier, s’il pèse 1400g, est insuffisamment « informé » pour leur permettre de limiter leur naissance, de

faire fructifier leurs ressources de vie qui existent bel et bien.

La limitation des naissances s'apprend par la règle du mieux adapté. Tant que les Africains sont satisfaits de leur mode de vie, il n'y a pas de raison que cela

change. Quand ils seront aussi riches que les Européens, ils agiront comme les Européens.

 

mardi 19 mai 2015

sondeur (anecdotique)

FC - 19.05.2015 - L'Éloge du savoir

Les temples en Mésopotamie : approche fonctionnelle 5/12  

59 minutes, par Dominique Charpin, chaire "Civilisation mésopotamienne" (Collège de France)

Éthologie


Les humains comme tous les vivants vivent au présent. 


Les augures des temples de Mésopotamie sont l'équivalent des instituts de sondage d'opinions actuels. 

Un sondeur travaille sur un échantillon de 1000 personnes représentatif des 67 millions de Français. 

Même si l'on parvenait à connaître l'opinion de l'ensemble des Français, qu'en ferait-on?

Celui-ci, une politique de gauche. 

Cet autre, une politique de droite et ce troisième, une politique populiste. 

A court terme, l'une des trois politiques serait efficace mais à moyen terme et à long terme, ce pourrait-être différent. 

L'aveuglement de l'augure est égal à celui du sondeur mais tous les deux vivent dans un univers de certitude. Au présent.

Copyright - GS

 

martyr (anecdotique)


Christiane Rancé - La passion de Thérèse d'Avila

Thérèse d'Avila - W


" En 1557, Rodrigo, leur frère bien-aimé, celui que Thérèse avait entraîné dans sa fugue et ses rêves de martyre, trouve la mort au Chili en luttant contre les Indiens Araucarias. Elle se console en se disant que finalement Rodrigo est sans doute mort comme elle le rêvait, enfant: en saint, et en martyr - ne s'est-il pas battu contre les infidèles, non pas contre les Maures, mais contre d'autres indigènes? Son âme doit être au paradis, dans la gloire de Dieu." ( p 105)

Éthologie

En 1515, les Indiens Araucarias vivent la fin du Mode de Production Humain en tant que chasseurs cueilleurs. Ce mode de production plafonne à quelques centaines de milliers d'humains. A la même époque, les Espagnols sont en plein développement du Mode de Production Industriel  qui nous amènent aujourd’hui  à plus de 7 milliards d'humains. Ils font de grandes découvertes de ressources de vie aux dépens des populations indigènes des pays qu'ils visitent.

En 2015, ils restent environ 800 000 Araucarias alors que la population d'Amérique Latine d'origine européenne évoluent autour de 560 millions d'humains. 

Ce ne sont pas les Araucarias qui sont venus convertir les Espagnols en Europe à partir du XVI° siècle et ils ont quasiment disparu. Ce sont eux les martyrs. Rodrigo n'est pas un martyr et Thérèse se trompe.  

Copyright - GS

 

jeudi 14 mai 2015

migrant (anecdotique)

Selon la radio,

- Depuis1988,  22 000 personnes se sont noyés en Méditerranée et pour la seule année 2014, 130 000 immigrés l'ont traversé et sont parvenus en Europe.
- Entre 1876 et 1976, 24 millions d'Italiens ont quitté leur pays. Beaucoup sont revenus mais Il y en a toujours aujourd'hui 4 millions qui vivent à l'étranger
- En 2015, l'Italie compte 5,5 millions de résidents étrangers dont 1 million de Roumains. Selon certaines associations, ces résidents coûtent à l’État Italien 12 milliards d'euros mais ils contribuent à 16 milliards d'euros au niveau de son PIB. 
- Une partie des ces résidents sont des Africains qui fuient les guerres et les dictatures. 
- Le taux de chômage en Italie est de 12,7%
- La démographie italienne est "en déshérence": 1,3% de progression annuelle alors que pour le simple renouvellement il faut 2,4%. 


Commentaires

1) La démographie non-européenne explose:

- En 1950, il y a 230 millions d'africains et en 2015, 1 100 millions soit 6 fois plus.
- En 1950, il y a 2,5 milliards d'humains et en 2015, 7 milliards soit presque 3 fois plus.

La progression de la démographie européenne est 12 fois moins rapide que celle de l'Afrique et 6 fois moins rapide que le total mondial. 
- En 1950, il y a 550 millions d'européens et en 2015, 750 millions soit 0,5 fois plus

2) Estimer que la démographie européenne est "en déshérence", c'est continuer à vouloir toujours plus de croissance pour aboutir à un plus bas taux de chômage. 
- En 1968, il y a environ 2,5% de chômeurs et la France connait ses plus grandes grèves depuis 1945. 
- En février 2015, le taux s'élève à 10,6.  Et le taux de satisfaction de l'action du Président de la République se situe autour de 30%.

On en arrive à ce constat, pour la France:
- Quand il y a peu de chômage, c'est la crise et la lutte pour les hausses de salaires.
- Quand il y a beaucoup de chômage, c'est la crise et la lutte pour obtenir des salaires. 

Ce constat concerne toute l'Europe. Doit-elle accueillir des non-Européens? Bien entendu puisque 
le Préambule de la Constitution Française du 27 octobre 1946 concerne tous les humains. Mais il faut un état Terre car c'est à l'intérieur d'un état que l'on peut gérer la démographie.

Copyright - GS 

 

 

vendredi 8 mai 2015

gaz de schiste (anecdotique)

Olivier Blond - Gaz de schiste

Éthologie

Ce sont les 108 milliards d'humains apparus depuis la spéciation des homos sapiens qui créent  les conditions qui apportent les ressources de vie pour les 7 milliards d'humains actuels.


Dans 15 ans environ, il y a 1 milliard d'humain en plus et donc une quête de ressources de vie qui augmente de 14% en données constantes. Dans l'absolu, il faut 14% de ressources en plus.


Cela est vrai si la progression des humains est linéaire.


En réalité la progression a une allure géométrique c'est à dire que les ressources nécessaires sont proportionnelles au carré de l'évolution des humains.

L'hypothèse d'un besoin égal au carré de l'évolution semble excessive. En voici le profil

Un mathématicien doit pouvoir nous donner la formule de la parabole que figure sur ce tableau. 

Si nous atténuons la pente géométrique de progression en la divisant  par 4, on arrive à une augmentation des besoins de ressources à ( 196:4) 49%.



La conclusion de cette étude, c'est que dans 15 ans, les besoins en ressources de vie instantanées des humains se situent entre 20 et 50% de celles de 2015 et que les gaz de schistes - à données constantes car nous ne connaissons pas les technologies nouvelles qui existent en 2030 - sont nécessaires.

Or leurs exploitations augmentent l'empreinte écologique des humains. Le GIEC estime que le niveau actuel de réchauffement de la planète nécessite que la consommation des produits carbonés diminue de manière drastique. Et il ne prend pas en compte les pollutions de toutes sortes et la détérioration du cadre de vie général. 


Il est dommage que les seules recherches rentables sont celles qui détériorent l’environnement des humains. 

Le progrès technique est une catastrophe....

Copyright - GS 

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

synaptogenèse 04

synaptogenèse 04

humain 02

humain 02

8 milliards

8 milliards

effondrement

effondrement

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23