20150710

20150710

 

vendredi 10 juillet 2015

Cabeza de Vaca (anecdotique)


Cabeza de Vaca - Relation et Commentaires du Gouverneur Alvar Nunez Cabeza de Vaca

 

Éthologie 

En 1529, il est gouverneur à Asuncion.

Deux groupes se font face: les Espagnols et les "naturels". Un terme intermédiaire est souvent utilisé: les chrétiens. De temps en temps, il s'agit uniquement des Espagnols mais le plus souvent on y trouve les Espagnols qui sont quelques centaines et des naturels convertis qui peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d'humains.

A) Les Espagnols appartiennent au Mode de Production Industriel avec:

- un armement en fer: des épées, des lances, des armures, des arquebuses et des couleuvrines

- des petites et grands navires: brigantines et caravelles

- une religion unique avec son personnel

- tous les éléments d'un état: exécutif, législatif et juridique

- une économie d'état avec monnaie, budget et impôts

Les états actuels de l'Amérique Latine en sont les descendants directs

B) Les naturels se divisent en quatre groupes

1 - des humains du Mode de Production Humain: des chasseurs cueilleurs. Soit parce qu'ils sont à l'écart des autres naturels soit que les ressources de vie sont en petite quantité: la journée suivante n'est jamais certaine. Ils cueillent des plantes qui poussent spontanément et chassent des animaux dont ils se nourrissent. Il y a toujours un risque pénurie donc de famine.

2 - des humains de Mode de Production Domestique qui cultivent des plantes et élèvent des petits animaux, des canards et des poules essentiellement. A noter que l'un des rôles principaux des canards est de dévorer les grillons très nombreux qui dévorent les abris en pailles et les réserves végétales. 

3 et 4 - Ces deux groupes sont à la périphérie de deux groupes d'humains: ceux qui vivent dans des villages en dur et ceux qui vivent dans de grands ensembles urbains comme Cuzco, la capitale des Incas. Ils sont au sommet du Mode de Production Domestique mais ils ne disposent pas d'animaux de traits: les lamas ou les chiens ne peuvent se substituer aux chevaux et aux ânes pour le transport et il n'est pas possible de transformer les bisons en animaux de traits comme les bœufs.

Dernière caractéristique qui ne leur permet pas de rattraper les Espagnols: il n y a pas de fer affleurant, première étape du Mode de Production Industriel alors qu'il maîtrise le travail métallurgique, celui de l'or et de l'argent. Quand les 168 soldats de Pizarro attaque Atahualpa en 1637 à la tête de 80 000 naturels, il l'emporte sans coups férir. Il a des chevaux: à cette époque les Indiens ne les connaissent pas et en ont une peur panique. Ses soldats sont couverts d'armures, ils manient l'épée et l'arquebuse avec dextérité. Les 80 000 indiens du Grand Incas possèdent des flèches, des arcs et des massues en pierres.


C) Quel est l'accueil des Espagnols par les naturels?


- Le premier geste dépend du tempérament du groupe: il y a ceux qui accueillent et ceux qui tuent. 


Du côté Espagnol, il y a deux écoles. Une, majoritaire, on prend et on tue. C'est la guerre. Une autre, minoritaire, celle de Cabeza de Vaca: il faut convertir et soumettre au roi d'Espagne par la douceur. Il en paie le prix: ses officiers se révoltent et le renvoient en Espagne couvert de chaînes dont on le libérera au bout de huit ans sans lui rendre tout ce qu'il avait gagné en tant que gouverneur.


- Le deuxième geste est opportuniste.

Cabeza soigne, guérit et séduit certains groupes qui se convertissent et se soumettent et deviennent des chrétiens avec flèches et arcs.

- Mais d'autres sont d'irréductibles "nationalistes". Ils attaquent quand ils sont les plus forts, reculent quand ils sont les plus faibles. Et ils finissent par tuer des Espagnols démontrant par là que ces derniers ne sont pas invincibles. Ceux-là sont alors écrasés par Pizarro. Et Cabeza de Vaca, le jour où la famine menace les Espagnols, les éliminent également.


Le résultat c'est qu'aujourd'hui, la langue dominante des Amériques Latine et Centrale est l'espagnol et que les descendants des indiens sont minoritaires dans leur pays d'origine. 


D) Les Espagnols avaient-ils raison d'éliminer les Indiens? 


- C'est évident car il s'agit d'une armée à qui le Roi d'Espagne a donné l'ordre de conquérir de nouvelles terres et de rapporter des grandes richesses. Bien plus tard, une partie de ces soldats sera remplacée par des pères missionnaires avec une mission plus paisible. 


- C'est évident également parce que ces indiens sont extrêmement divisés. Ils ne cessent de se faire la guerre et quand ils gagnent, ils dévorent les vaincus quitte à les engraisser pendant un certain temps. Comment créer un état moderne avec des cannibales ou des gens qui transforment leurs filles en prostitués. Ce sont des sauvages impossibles à civiliser.


- C'est évident également parce que ce sont des sujets instables. Que les Espagnols cessent de les aider, qu'ils subissent une défaite ou qu'un évènement les affaiblissent, les Indiens se retournent contre eux et les couvrent de flèches, leurs cassent la tête avec les massues ou la leur coupent avec un instrument muni de dents de piranhas. Et les mangent. 


E) Les Espagnols ont choisi la facilité pour aller vers les Indes: passer par l'Ouest et tomber sur les Indiens. Car de l'autre côté, il y avait les Mongols et les Chinois. Mais ils sont du Mode de Production Industriel et leurs organisations sont proches de celles de Européens. Tous les humains sont passés par les 3 modes de production et un grand nombre sont arrivés au Mode de Production Industriel. Les Indiens n'y seraient jamais parvenus. Selon la règle du mieux adapté, ils ont disparus. Cela n'aurait pas été le cas si les Eurasiens n'avaient pas eu de métal. 

Copyright - GS

 

mardi 30 juin 2015

Mao Tsetung (anecdotique)

Jean-Luc Domenach - Mao, sa cour et ses complots

Éthologie 

Il s'agit du groupe humain "État chinois" entre 1949 et 1976. 


Dans chaque groupe, il y a le sous groupe des Dirigeants. Les Dirigeants comme tous les vivants sont en quête permanente de leurs ressources de vie et de leur ressources de reproduction qu'ils trouvent soit dans le cadre d'une concurrence pacifique soit dans le cadre d'une concurrence cruelle.

En tant que Dirigeant d'un état de plus de 700 millions d'humains, l'ampleur de la quête des ressources de vie de Mao Tsetung concernent tous ces humains. 


Au même moment, il y a environ quatre milliards d'humains qui trouvent chacun leurs ressources de vie puisqu'ils vivent selon la place qu'ils occupent depuis le pauvre mendiant survivant du jour au lendemain jusqu'aux milliardaires mettant à contributions des millions d'humains.


La divergence entre les chinois et les européens a débuté il y a 70 000 ans à l'époque où une partie des humains quittent l'Afrique et commencent à se disperser en Eurasie. En 2015, il y a 7 milliards d'humains et une évolution lente se fait vers un État "Terre" donc vers la création d'un groupe "État des Humains de la Terre" avec de moins en moins de différences dans la quête des ressources de vie et des ressources de reproduction.


Le
président actuel de la Chine est président de la République, Secrétaire Général du Parti Communiste Chinois et Président de la Commission militaire centrale du Parti communiste chinois. Il a des pouvoirs différends du président de la République Française. Le PIB  global de la Chine en 2014 est le troisième derrière l'Union Européenne et les États Unis. Du point de vue économique, la Chine ressemble de plus en plus aux plus grands pays de la Terre. 

Telles sont les prémisses du futur État Terre.

Copyright - GS

 

lundi 22 juin 2015

encyclique (anecdotique)

Encyclique "Laudato si'" ( §§ 104 et 105)

104. Mais nous ne pouvons pas ignorer que l’énergie nucléaire, la biotechnologie, l’informatique, la connaissance de notre propre ADN et d’autres capacités que nous avons acquises, nous donnent un terrible pouvoir.

Mieux, elles donnent à ceux qui ont la connaissance, et surtout le pouvoir économique d’en faire usage, une emprise impressionnante sur l’ensemble de l’humanité et sur le monde entier. Jamais l’humanité n’a eu autant de pouvoir sur elle-même et rien ne garantit qu’elle s’en servira toujours bien, surtout si l’on considère la manière dont elle est en train de l’utiliser.

Il suffit de se souvenir des bombes atomiques lancées en plein XXème siècle, comme du grand déploiement technologique étalé par le nazisme, par le communisme et par d’autres régimes totalitaires au service de l’extermination de millions de personnes, sans oublier, qu’aujourd’hui, la guerre possède des instruments toujours plus mortifères. En quelles mains se trouve et pourrait se trouver tant de pouvoir ? Il est terriblement risqué qu’il réside en une petite partie de l’humanité.

 

Éthologie

L'augmentation du nombre de vivants sont le seul signe de "leur terrible pouvoir". 

Dans une espèce vivante, certains individus sont mieux adaptés que d'autres et ils finissent soit grâce la concurrence pacifique soit grâce à la concurrence cruelle par remplacer ceux qui sont moins adaptés.

Les ouvriers de l'industrie sont peu à peu devenus plus nombreux que les ouvriers agricoles aux XIX° et XX° siècle. C'est un exemple de concurrence pacifique. 

 Les Européens ont pris la place des Amérindiens au XVII°: c'est un exemple de concurrence cruelle. 

Les domaines cités par l'encyclique peuvent donner un avantage aux humains qui les maîtrisent soit par la concurrence pacifique - la France produit l'essentiel de son énergie électrique grâce au nucléaire et cela compense son manque de pétrole - soit par la concurrence cruelle - Les États-Unis ont vaincus les Japonais grâce à la bombe atomique.

Quant aux effets de ces techniques sur les autres espèces vivantes - non-humaines -  on le constate par le fait que sans énergie nucléaire, il est possible qu'il n'y aurait pas eu 7 milliards d'humains aujourd'hui et qu'il y aurait, donc, plus de place pour elles.

Il faut rester modeste quant à la "prise de conscience" des humains de leur puissance.

 Il y a 120 millions d'années, les dinosaures commencent leur expansion sur la Terre au point de devenir les grands et moyens animaux les plus nombreux. 

Ce n'est pas le résultat de leur "prise de conscience" ou de "leur décision". 

Ils ont perdu leur prééminence à cause d'un astéroïde et non à cause de leur nombre. 

Depuis le XX° siècle, c'est - semble-t-il - le tour des humains. Si l'on applique la même raisonnement: ce ne sont pas eux qui par une "prise de conscience" ou une "décision" sont passés de 200 000 à 7 milliards et - voilà une note optimiste - il n'y a pas de raison qu'ils disparaissent à cause d'une "absence de prise de conscience" ou une "absence de décision". 

Tout se fait en fonction de la meilleure adaptation et des concurrences pacifiques ou cruelles dans la quête des ressources de vie et de reproduction. Les Européens éliminent les Amérindiens aux XVII° siècle et ils ne sont pas en train de décider de rendre les États-Unis aux tribus indiennes ni l'Amérique Latine aux Aztèques ou aux Incas.   

 

105. On a tendance à croire « que tout accroissement de puissance est en soi ‘progrès’, un degré plus haut de sécurité, d’utilité, de bien-être, de force vitale, de plénitude des valeurs », comme si la réalité, le bien et la vérité surgissaient spontanément du pouvoir technologique et économique lui-même.

 

Le fait est que « l’homme moderne n’a pas reçu l’éducation nécessaire pour faire un bon usage de son pouvoir », parce que l’immense progrès technologique n’a pas été accompagné d’un développement de l’être humain en responsabilité, en valeurs, en conscience. Chaque époque tend à développer peu d’auto-conscience de ses propres limites. C’est pourquoi, il est possible qu’aujourd’hui l’humanité ne se rende pas compte de la gravité des défis qui se présentent, et « que la possibilité devienne sans cesse plus grande pour l’homme de mal utiliser sa puissance » quand « existent non pas des normes de liberté, mais de prétendues nécessités : l’utilité et la sécurité ». L’être humain n’est pas pleinement autonome. Sa liberté est affectée quand elle se livre aux forces aveugles de l’inconscient, des nécessités immédiates, de l’égoïsme, de la violence. En ce sens, l’homme est nu, exposé à son propre pouvoir toujours grandissant, sans avoir les éléments pour le contrôler. Il peut disposer de mécanismes superficiels, mais nous pouvons affirmer qu’il lui manque aujourd’hui une éthique solide, une culture et une spiritualité qui le limitent réellement et le contiennent dans une abnégation lucide.

 

Éthologie. 

L'accroissement de puissance n'existe que s'il y a accroissement démographique. Les États-Unis ( 320 millions d'humains) sont le premier état du monde car parmi les états à la pointe du Mode de Production Industriel, ils sont les plus populeux. Vu de 2015, les Chinois ( 1 351 millions) qui sont en train de généraliser le Mode de Production Industriel chez eux sont destinés à prendre leur place.

Jésus Christ est un menuisier et ses apôtres, des pêcheurs. Il vit dans le Mode de Production Domestique dont la démographie plafonne à 300 millions. Sans la découverte du fer et de la métallurgie il n'y a pas 7 milliards d'humains et toutes les ressources de vie et de reproduction dont ils ont besoin. Les humains occupent un espace immense mais minuscule si on le compare au système solaire où la Terre ne représente que 0,01% du Soleil et encore moins si l'on prend en compte l'espace qui sépare ce système et l'étoile la plus proche, Proxima Centauri

 

Les humains sont capables de surmonter l'augmentation de l'effet de serre car c'est un problème de concurrence pacifique ou cruelle. La solution est de créer un État Terre puis de construire des milliards de robots quasi humains seuls capables de coloniser le système solaire et le système galactique proche.

 

Copyright - GS

 

samedi 20 juin 2015

prière (anecdotique)

 

François - Laudato si'

 Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant

qui es présent dans tout l’univers

et dans la plus petite de tes créatures,

Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,

répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs

sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,

aide-nous à secourir les abandonnés

et les oubliés de cette terre

qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies,

pour que nous soyons des protecteurs du monde

et non des prédateurs,

pour que nous semions la beauté

et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs

de ceux qui cherchent seulement des profits

aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir

la valeur de chaque chose,

à contempler, émerveillés,

à reconnaître que nous sommes profondément unis

à toutes les créatures

sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions,

dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.


Éthologie

Prière pour notre terre

Dieu Tout-Puissant

Il n'y a pas de Dieu

qui es présent dans tout l’univers 

Il y a un univers dont le système solaire n'est qu'une poussière

et dans la plus petite de tes créatures,

Il n'y a ni petites ni grandes créatures: 

tout l'univers  apparaît il y a 13,7 milliards d'années

et le vivant sur Terre a plus de 2 milliards d'années d'existence.

Tous les vivants qui existent aujourd'hui qu'ils soient microscopiques ou gigantesques sont adaptés à l'Univers tel qu'il est: aucun n'a de préséance sur un autre que ce soit une espèce par rapport aux autres, ou dans une espèce - par exemple, les humains - un humain par rapport à un autre.

Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, 

C'est l'univers  "qui entoure de sa tendresse tout ce qui existe,"

répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

L'univers progresse selon la règle du mieux adapté, 

L'amour et la beauté existent dans le cadre de la concurrence pacifique entre tous les vivants, mais il existe également une concurrence cruelle: quand il y va de la vie ou de la mort d'un vivant, la lutte vise l'élimination du concurrent.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs

sans causer de dommages à personne.

Chaque vivant vit selon cette idée mais à chaque instant il se heurte à un concurrent. La paix, c'est la concurrence pacifique et elle domine. Mais à côté, il y a la concurrence cruelle qui se traduit par la violence et la guerre chez les les humains, par exemple.

Ô Dieu des pauvres, 

aide-nous à secourir les abandonnés

et les oubliés de cette terre

qui valent tant à tes yeux.

Chez tous les vivants, il y a des riches et des pauvres 

car chaque vivant et chaque espèce est en quête permanente de ressources de vie 

et de ressources de reproduction. Il y a 200 000 ans, la richesse c'était d'avoir une alimentation quotidienne et des descendants en vie. En 2015, la richesse c'est d'être multimilliardaires. Il y a 200 000 ans, il y avait quelques centaines de milliers d'humains. En 2015, il y en a plus de 7 milliards. Les pauvres et les riches sont le résultat des concurrences pacifique et cruelle chez tous les vivants.

Guéris nos vies, 
Tous les vivants actuels qui vivent depuis plus de 2 milliards d'années sont adaptés donc guéris

pour que nous soyons des protecteurs du monde

et non des prédateurs,

pour que nous semions la beauté

et non la pollution ni la destruction.
Chaque espèce considère toutes les autres espèces comme une ressource de vie. Chaque espèce est "prédatrice" de toutes les autres espèces.  
Chez les humains, chaque groupe ou état considère tous les autres états comme concurrents pacifiques ou cruels. La pollution et la destruction est le résultat de la concurrence cruelle. La pollution et la destruction provoquées par les 7 milliards d'humains en 2015 sont 3 500 fois plus importantes que celles des 200 000 humains d'il y a 200 000 ans et elles se retournent contre les humains. Ils commencent donc à en tenir compte.

Touche les cœurs

de ceux qui cherchent seulement des profits

aux dépens de la terre et des pauvres.
Comme la pollution et la destruction touchent également les concurrents qui gagnent, ils commencent à en tenir compte. Dans chaque groupe ou état, il y a des riches et des pauvres. Si les humains parviennent à diminuer les effets négatifs de la pollution et de la destruction auprès des pauvres, les riches y gagneront immensément plus.

Apprends-nous à découvrir

la valeur de chaque chose,

à contempler, émerveillés,

à reconnaître que nous sommes profondément unis

à toutes les créatures

sur notre chemin vers ta lumière infinie.
C'est dans ce contexte que les vivants terrestres vivent depuis 2 milliards d'années et pas seulement une espèce parmi 8,7 millions que sont les humains. 

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Les humains disent merci comme les millions d'espèces vivantes - végétales ou animales - qui existent sur Terre.

Soutiens-nous, nous t’en prions,

dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

C'est ce que pensent tous les vivants terrestres depuis 2 milliards d'années

Copyright - GS

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

empreinte

empreinte

vie 02

vie 02

vie

vie

évolution 04

evolution

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23