monogamie 99

monogamie.

 

 

Ethologie

Bribe

monogamie

 

1- Les premiers vivants sont monocellulaires.

Ils deviennent de plus en plus complexes et un certain nombre deviennent eucaryotes c'est-à-dire des cellules avec noyau où apparaît la macromolécule ADN qui a deux fonctions : maintenir l'intégrité de la cellule et reconstruire un vivant nouveau enrichi de mutations nouvelles.

Certains sont autotrophes: ils trouvent leur ressources de vie dans leur environnement comme l'eau et l'énergie solaire. D'autres sont hétérotrophes: ils trouvent leurs ressources de vie en ingérant d'autres vivants autotrophes ou hétérotrophes. 

Les fungi sont un cas particulier: hétérotrophes mais immobiles, ils sont immobiles donc sans cerveau comme les végétaux.

 

2) La reproduction

Au stade de vivant monocellulaire, la reproduction se fait par scissiparité: la cellule-mère se scinde en deux cellules filles. Chacune emporte une copie de l'ADN maternelle enrichie d'un certain nombre de mutations.

Il y a 600 millions d'années, certains vivants monocellulaires s'unissent pour former des vivants multicellulaires. Un vivant multicellulaire est un vivant qui comporte des groupes de cellules qui se sont spécialisés dans un fonction précise. Chez l'humain, il en existe environ 80 groupes comme le sang, les os, l'épiderme, etc ... Plus le vivant multicellulaire est important et complexe plus son ADN comporte de paires de bases, en général. Le rôle de l'ADN reste le même. D'un côté, de l'apparition à la disparition d'un vivant multicellulaire, il en assure l'intégrité autant que faire se peut en reconstituant les tissus dans leur bon état de fonctionnement. D'un autre, il est l'agent principal de la reproduction de l'espèce au travers de la reproduction sexuelle. 

La reproduction reconstruit, en général, un vivant complet à partir de la fusion d'un gamète femelle et d'un gamète femelle.

3 - Ce processus est à l'origine de la monogamie et de la monogamie.

Dans la reproduction sexuée, interviennent, en général, trois vivants: le porteur du gamète femelle, le porteur du gamète mâle et le résultat de la fusion des deux gamètes.

Pour créer un zygote, il faut nécessairement deux vivants. Il y a alors une relation privilégiée entre ces deux vivants, puisque chacun donne au zygote un exemplaire complet de son génome.

Se rencontrer et mélanger les ovules de l'un au sperme de l'autre est le stade 0 de la reprocuction. C'est le cas de la majorité des plantes et d'une partie des animaux comme par exemple un grand nombre de poissons chez lesquels il y a une courte rencontre furtive et une rapide séparation définitive. Il y a un risque: il n'est pas certain que les ovules soient déposés là où se trouve le sperme.

L'évolution a donc créé chez les animaux le comportement génésique. A un moment de sa vie, la femelle et le mâle d'une même espèce se sentent attirés irrésistiblement l'un vers l'autre. On aboutit à la reproduction entre deux partenaires qui se sont choisis.

Puis vient le stade où les parents protègent leur zygote jusqu'à ce qu'il devienne viable.

La majorité des humains sont monogames: une femme vit avec un homme. La monogamie chez les humains est souvent éternelle car la prise en charge du nouveau vivant peu durer plusieurs années. Une forte minorité des humains est poligyne dans le cas où un homme vit avec plusieurs femmes et une petite minorité est polyandre dans le cas où une femme vit avec plusieurs hommes.

 

4 - En conclusion.

Le modèle monogamique l'emporte chez les humains. Si l'on prend en compte tous les vivants animaux, c'est la polygamie qui l'emporte. Comme les deux coexistent sur Terre mais que les animaux non humains sont immensément plus nombreux que les humains, le modèle dominant est la polygamie.

 

Copyright GS - 20 février 2017

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

réconciliations 02

réconciliations

eusocial 03

eusocial

éternité

éternité

effondrement 03 V2

effondrement 03 V2

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23