amour 05 - 31 janvier 2023 *

amour 05 - 31 janvier 2023

 

Ethologie

Bribe

amour

Dans la dernière partie de son Journal, de la page 380 à la page 454, Jacques Lemarchand raconte dans le détail sa vie amoureuse avec sa maitresse. Quasiment tous les jours, "ils s'aiment" c'est à dire "ils font l'amour". Il en donne tous les détails. Résultat: il n'y a pas de nouveau vivant, ils ne créent pas de couple monogamique éternel et les amants se séparent au bout d'une dizaine d'années.

- - -

"Faire l'amour" , c'est se reproduire.

Le but ultime en est la fusion entre un fil ADN femelle et un fil ADN mâle qui donne la cellule fondatrice du nouveau vivant et qui, ensuite, par scissiparité, donne les 86 milliards de cellules d'un humain, par exemple, où dans le noyau de chacune d'entre elles se trouve une molécule avec un double file ADN qui sert à la gestion de ce vivant jusqu'à sa disparition et, souvent, à l'apparition d'un nouveau vivant.

L'orgasme a une double fonction. Il indique aux animaux la voie à suivre pour arriver à la reproduction. D'abord, il faut que le sexe féminin soit pénétré par le sexe mâle. Ensuite, il faut que le sexe mâle envoie dans le sexe de la femelle toutes ses cellules sexuelles - les spermatozoïdes - qu'il a produit pour que l'un d'entre eux pénètre l'unique cellule sexuelle de la femelle - l'ovule. Chez un grand nombre d'animaux, quand se prépare la reproduction, le sexe mâle durcit pour qu'il puisse pénétrer le sexe femelle et le sexe femelle produit un liquide huileux pour favoriser la pénétration. C'est un fonctionnement qui s'est créé depuis que les animaux multicellulaires se reproduisent de cette manière donc depuis environ 600 millions d'années.

Un animal a mal sa patte quand elle est abimée afin que, toute affaire cessante, il s'en préoccupe. S'il n'avait pas mal, il continuerait son chemin et finirait par perdre l'usage de cette patte. C'est le rôle de la douleur.

L'orgasme est un signal puissant qui pousse l'animal à se reproduire car seuls les animaux qui se reproduisent permettent à l'espèce de continuer à exister. L'évolution "dit" à tous les vivants: "soyez féconds, multipliez-vous et remplissez la terre ( voir en ce qui concerne les humains, la Bible des Juifs et des Chrétiens - Genèse 1:28)

Conclusion.

Entre son apparition et sa disparition le vivant est éternel parce qu'il se nourrit en permanence. L'évolution "invente" le plaisir de la nourriture.

Entre son apparition et sa disparition une espèce est éternelle parce qu'elle se reproduit en permanence. L'évolution "invente" le plaisir de la reproduction.

Les primates sont des animaux monogamiques ou polygamiques éternels. Ils vivent en couple et en société. Les plaisirs de la nourriture et de la reproduction en sont des éléments fondamentaux. Ce sont des animaux sociaux qui forment des groupes très importants. Ces deux types de plaisir sont des ciments de la vie en société.

Les primates sont également des animaux en concurrence pacifique ou cruelle. La recherche des plaisirs deviennent parfois des occasions à des actes de cruauté qui vont jusqu'à la disparition d'un primate par le meurtre ou d'un très grand nombre d'entre eux, par la guerre.

C'est un phénomène plus rare chez les animaux à la sociabilité plus limitée.

Référence

Jacques Lemarchand
Journal 1954-1960
"Avec elle et la bande critique"

Édition établie et annotée par Véronique  Hoffmann-Martinot

Editions Claire Paulhan

Collection « Pour Mémoire »

Parution : 19 mai 2020

472 pages

Copyright GS, 31 janvier 2023

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulaire - 27

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

éternité 03 - 11 juillet

éternité 03 - 11 juillet 2024

Introduction V1 - 6 juin

Introduction V1 - 6 juin 2024

extinction 07 - 18 mai

extinction 07 - 18 mai 2024

biomasse - 10 mai 2024*

biomasse - 10 mai 2024

Journal de Ressources de Vie

Has no connect to show!

PNAS

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre - 28

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage - 8 février

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23

extinction 02 - 2

Large numbers of vertebrates began rapid population decline in the late 19th century