couple - 22 août 2022 *

couple - 22 août 2022

 

Ethologie

Bribe

couple

Un vivant multicellulaire terrestre apparait lors de la fusion réussie entre une cellule haploïde ( avec un seul fil ADN) d'un animal femelle et une cellule haploïde ( avec un seul fil ADN) d'un animal mâle de même espèce.

Tous les multicellulaires terrestres se divisent en femelles et mâles.

Une fois apparu, le vivant évolue grâce à sa quête des ressources de vie - par exemple la quête des 27 éléments chimiques du tableau de Mendeleiev qui constitue l'humain - et grâce à sa quête des ressources de reproduction.

Cette quête est déterminante car elle divise les vivants en deux groupes l'un féminin et l'autre masculin en vue de la reproduction.

Il y a globalement trois situations possibles

1) - le "je sème à tout vent" comme chez un grand nombre de végétaux.

Les cellules haploïdes femelles et les cellules haploïdes mâles sont diffusés au hasard par le vent ou par des insectes, par exemple. Cela concerne aussi beaucoup d'animaux aquatiques où la femelle pond des œufs que le mâle recouvre de son sperme. Ce n'est pas le vent qui porte ces dernières mais l'eau.

2) - La rencontre pour un coït sexuel unique.

Ces rencontres uniques peuvent se répéter avec un partenaire différent tant que la femelle n'est pas fertilisée. Il y a deux cas de figure essentiels: une rencontre sans lendemain ou bien le mâle se réserve un harem plus ou moins important. La femelle seule prend le nouveau vivant en charge jusqu'à son autonomie. Le mâle n'est pas concerné par les nouveaux vivants qu'il a contribué à faire apparaître.

3) - Des espèces animales forment des groupes familiaux..

Trois cas sont possibles:

- un grand nombre d'oiseaux du fait qu'ils volent construisent des nids dans les arbres. Se pose le problème de la couvaison entre la ponte des œufs et leur éclosion et celui du nourrissage de l'oiseau qui couve et des petits non autonomes. On parle de couple monogamique annuel ou éternel

- Les insectes eu-sociaux tels que les termites et les hyménoptères: la reine est la seule à donner naissance à tous les membres de son royaume. Les mâles après l'avoir inséminée disparaissent et les autres membres exercent leur mission et disparaissent à leur tour.

- Les humains perfectionnent le modèle avec harem depuis le couple polygamique éternel jusqu'au couple monogamique éternel où le mâle perd sa prééminence et où il partage avec la femelle la charge d'amener le nouveau vivant à son autonomie. La cause principale de cette différence avec les autres animaux est la possession par la femelle et le mâle de deux mains outils et mains armes. Ces membres contribuent à la création d'une quantité sans cesse croissante de ressources de vie. Ces mains sont à l'origine du cercle "vertueux" des humains : deux mains donc plus de ressources de vie donc plus de sociabilité donc plus d'humains. D'où les 8 milliards d'humains actuels.

Conclusion

La reproduction des vivants se déroule grâce à l'existence d'un sexe féminin et un sexe masculin.

Tous les vivants multicellulaires sont soit féminins soit masculins.

L'apparition d'un nouveau vivant se fait toujours dans une relation de couple.

Il y a des couples qui ne durent que le temps d'une seule rencontre.

D'autres qui sont annuels et un troisième type qui est essentiellement éternel.

Plus la durée est longue, plus la synaptogenèse en définit le contour. C'est ainsi que la totalité des couples humains ne sont pas éternels.

Rappel

- L'apparition d'un vivant a lieu lorsqu'un fil venant d'un vivant femelle fusionne avec un fil venant d'un vivant mâle

Lors de cette fusion il y a 50% de chance que le nouveau vivant soit un mâle car il reçoit l'élément mâle du fil mâle soit il reçoit l'élément femelle du fil femelle et il y a 50% de chance qu'il soit femelle.

Au moment de la fusion, outre cette mutation, il peut y en avoir d'autres. Donc non seulement le nouveau vivant est différent de ses deux parents puisqu'il a un fil de chacun des parents mais un certain nombre de paires de bases n'existent pas dans le bagage qui lui a été transmis.

Le nouveau vivant repart a zéro. Les 3 milliards de paires de bases se déploient à partir d'une cellule en 100 000 milliards de cellules nouvelles. Il a un apport nouveau et il s'adapte à tout son environnement. C'est pour cette raison que l'on parle de naissance. Chaque vivant évolue dans un éternel présente et "refait le monde" (son monde).

Le développement de ses synapses lui donne toute sa mobilité et toutes les capacités qui en résultent et que pilote le cerveau. Le cerveau pilote la mobilité mais pas l'évolution du multicellulaire qui, elle, est pilotée par le génome.

- Chez les animaux, il y a un dimorphisme biologique et un dimorphisme produit par le cerveau. Le premier est génétique et commun à tous les vivants: la femelle possède un système reproducteur différent du mâle et ces deux systèmes ne sont pas interchangeables. Le second est social et acquis à partir de l'apparition du vivant. Les femelles et les mâles peuvent être plus ou moins différents. Ce dimorphisme est hérité du milieu où apparait le nouveau vivant et il est déployé par la synaptogenèse. Par exemple, chez les humains, depuis 3 000 000 d'années, il a beaucoup évolué et cette évolution va se poursuivre. Par exemple, les humains pourraient confier la fonction de reproduction à un groupe d'humains qui serait ensuite chargé de toute leur évolution personnelle. Cela pourrait se traduire par la disparition de la quête de reproduction individuelle des humains. Il y aurait une certaine analogie avec la reproduction des animaux eu-sociaux ( hyménoptères avec reines). Il a fallu 100 millions d'années à ces derniers pour en arriver à cette situation. Il y a environ actuellement un quadrillion , soit 1 000 000 000 000 000 de fourmis sur Terre pour 8 milliards d'humains.

Copyright GS, 22 août 2022

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulaire - 27

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

extinction 07 - 18 mai

extinction 07 - 18 mai 2024

biomasse - 10 mai 2024*

biomasse - 10 mai 2024

ressources 03 - 30 avril

ressources 03 - 30 avril 2024

humain 05 - 26 avril

humain 05 - 26 avril 2024

Journal de Ressources de Vie

Has no connect to show!

PNAS

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre - 28

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage - 8 février

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23

extinction 02 - 2

Large numbers of vertebrates began rapid population decline in the late 19th century