amour 02 - 8 octobre 2016

Samuel Pepys

Amour 

Ethologie

Bribe

ressources de reproduction

Toutes les dix pages environ, Samuel Pepys raconte dans son journal qu'il a rencontré une belle femme et qu'"il a fait avec elle ce qu'il voulait". Et plus souvent encore, il parle des belles jeunes femmes qu'il a côtoyées, et parfois caressées et embrassées. Il est marié depuis 1655 avec Élisabeth de Saint-Michel. Son journal couvre les années 1660 - année de ses 27 ans -  à 1669 - année du décès de son épouse emportée par la fièvre typhoïde. 

Commentaires:

La reproduction des vivants n'est pas du ressort d'un vivant particulier ou de l'espèce. Si l'on applique l'une des constatations fondamentales de Charles Darwin, ce sont les vivants les mieux adaptés qui l'emportent sur les autres vivants soit à l'intérieur d'une espèce soit entre les espèces.

Étant donné que seuls vivent les vivants, la reproduction qui en est la cause s'impose à tous. Tous les vivants - et non seulement les plantes - "sèment à tous vents". L'existence d'un sexe féminin et d'un sexe masculin est la solution mise en place par l'évolution pour la reproduction des vivants multicellulaires apparue il y a environ 1 milliard d'années. Ensuite viennent les adaptations par espèces qui sont les solutions d'organisation mises en place quand les monocellulaires s'unissent pour devenir des multicellulaires. Cela donne trois règnes: les plantes, les animaux et les champignons ( les fungi)

Chaque espèce à sa propre sexualité adaptée à son organisation. Les humains sont sociaux et ils créent des familles sous forme de couples monogamiques ou polygamiques  éternels. Mais ce fonctionnement ne peut brider la règle plus générale de la meilleure adaptation à savoir la multiplication des vivants.

Samuel Pepys sème à tous vents mais il n'a qu'un enfant. Il parvient à concilier ces deux mouvements contradictoires. D'autres humains trouvent d'autres solutions. 

Remarque

Actuellement les 7,5 milliards d'humains sont la cause de ce que l'on appelle la sixième extinction des vivants. Mais ils n'en sont pas les décideurs et d'autres espèces vont leur succèder.

 

Copyright GS - 8 octobre 2016