histoire 04

Les Histoires

 
 
 
Éthologie
 
Bribe
 
histoire
 
Il y a 193 états représentés à l'ONU et un très grand nombre qui n'y sont pas. Il existe entre 3 000 et 7 000 langues. Certaines langues appartiennent à des groupes qui se considèrent peu ou prou comme des états. Cela donne un ordre d'idées sur le nombre des états ou des groupes d'humains.
Un état est un groupe d'humains du plus petit - au point qu'il ne pense pas être un état tout en se considérant comme différent de tous les groupes qui vivent autour - au plus gigantesque.
Pour parler de l'évolution de l'espèce humaine il faut se rattacher à l'évolution des espèces vue par Charles Darwin notamment dans sa description des pinsons.
 
Soit une espèce d'oiseaux qui vit en un lieu géographique donné. Peu à peu des groupes de pinsons s'en éloignent. Leurs langages évoluent indépendamment au point qu'un jour, s'ils se rencontrent, ils ne se comprennent plus. Puis si la séparation devient définitive, ce sont les coutumes puis la morphologie qui deviennent de plus en plus différente. Certain grandissent, d'autres au contraire diminuent. Si un jour, ils se rencontrent, ils appartiennent à des espèces différentes non inter fécondables comme cela est arrivé entre les chimpanzés et les hominidés.
Le processus de création des états, c'est un début vers l'évolution des espèces. Dans un roman sud africain écrit par un auteur anglophone ( Bryan Courtenay, peut-être), on raconte que certains Bantous avaient dans leur garde manger des morceaux de Bushmans qui leur servaient de viande. Les premiers avaient créé de grands états agricoles et avaient lutté contre les Boers de manière victorieuse avant l'écrasement du à la puissance industrielle des Blancs. Les seconds étaient encore des chasseurs cueilleurs très bien adaptés au désert et vivant en petits groupes. Pour les Bantous, les Bushmens étaient plus proches des primates que des humains. Comme toute espèce est une ressource de vie pour une autre espèce, cela leur paraissaient normal de s'en nourrir comme les Congolais de la RDC se nourrissent actuellement des chimpanzés alors que ces deux espèces ont un ancêtre commun qui date de 6 millions d'années. 
C'est la durée et la distance qui créent les espèces. Tous les vivants actuels ont des ancêtres communs qui remontent à des millions ou à un ou deux milliards d'années dans le passé. 
La durée d'existence des humains évolue autour de 200 000 ans. C'est peu. Entre 200 000 et 11 000 ans avant aujourd'hui les humains passent de 150 000 à 5 millions d'humains. C'est pendant cette très longue durée que se sont créées ce que l'on appelait il y a peu de temps encore, "les races" ... en fait les sous espèces: les "Noirs" africains, les "Jaunes" asiatiques et américains ( ceux qui traversent à pieds le Détroit de Bering, il y a 25 000 ans) et les "Blancs" qui sont des Noirs africains qui quittent l'Afrique il y a 70 000. Les "Jaunes" en font partie mais ils deviennent "Jaunes" une fois arrivés en Asie, il y a 50 000 ans. 
Si tous les humains étaient restés chasseurs cueilleurs et n'avaient pas dépassé les 5 millions d'humains entre 11 000 avant aujourd'hui et aujourd'hui, il y aurait trois espèces d'homo sapiens non interfécondables et les uns se nourriraient des autres.
Attention, c'est quand même une sorte de parabole. Pour deux raisons. 
1) Entre 11 000 et 3 000 avant aujourd'hui, les humains domestiquent un grand nombre de plantes et un grand nombre d'animaux. La chasse à l'homme pour se nourrir est sans utilité et sans intérêt. Aucune espèce animale ne se nourrit habituellement des membres de son espèce puisque tendanciellement ils sont de force égale donc la lutte est couteuse et rapporte peu. Entre ces deux dates, les humains passent de 5 à 50 millions.
2) L'époque suivante, entre 3 000 et aujourd'hui est encore plus fructueuse. Les humains ne cessent de domestiquer le non vivant et ils passent de 50 millions à 7,4 milliards. Toutes les frontières de groupes / états se touchent. Il y a même une tendance à créer des super-états: la Chine, l'Inde, l'Union Européenne, les États Unis et un jour peut-être un seul État Terre. 

Il n'empêche, chaque état ou groupe est un embryon de sous-espèce. On le voit à la manière dont chacun traite ses étrangers qui deviennent parfois ses ennemis. On le voit également dans chaque Histoire de chacun d'entre eux: il y a le "nous" qui occupe l'essentiel de cette Histoire et il y a "les autres" à qui l'on n'accorde que la portion congrue

 

( il y a quatre belles photos et un commentaire génétique dans le texte en anglais des pinsons de Darwin ) .

 

Copyright GS - 09 octobre 2020

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

univers 06

univers

univers 05

univers

univers 04

univers

réchauffement

réchauffement

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23