humain 00a

humain


Éthologie

Bribe

humain

 

PNAS : Population size does not explain past changes in cultural complexity

Il est possible que l'importance de la population ne puisse expliquer les changements de la complexité culturelle du passé mais l'importance de la population est à l'origine de l'évolution des ressources de vie des humains. L'espèce humain sapiens apparue il y a environ 200 000 ans passe par trois modes de production importants:

- le mode de production humain ( chasseurs cueilleurs) de 200 000 ans à 10 000 ans avant aujourd'hui et qui les fait passer de quelques milliers à quelques millions d'individus.
- Le mode de production domestique ( domestication des animaux et des végétaux - les révolutions agricoles) de 10 000 ans  à 3 000 ans avant aujourd'hui - avec des variantes régionales - qui les fait passer de quelques millions à quelques dizaines de millions.
- Le mode de production industriel ( domestication du non-vivant - depuis l'âge du fer jusqu'à l'âge du nucléaire) à partir de 3000 ans avant aujourd'hui à aujourd'hui qui les fait passer à 7,4 milliards en 2016. 

Cette évolution est une spécificité humaine. 


Les vivants non-humains évoluent sur des périodes qui se calculent en millions d'années depuis l'apparition des multicellulaires à l'époque cambrienne. Ils augmentent en nombre en fonction des ressources de vie dont ils peuvent disposer et en fonction des mutations génétiques qui favorisent les mieux adaptés aux dépends des moins adaptés. Au XIX° siècle, aux États-Unis, les pigeons migrateurs ( la tourte voyageuse) se comptent par milliards et en 1914, les humains les ont toutes éliminé. 

Les humains sont passés de quelques milliers, il y a 200 000 ans, à 7,4 milliards en 2016 grâce à leurs mains. 

- dans le mode de production humain, pour trouver ses ressources de vie ( tout ce qui lui permet de vivre depuis la fusion de deux cellules sexuelles femelle et mâle jusqu'à sa disparition) ils chassent, cueillent et utilisent leurs mains comme outils pour travailler le bois et la pierre. 
- dans le mode de production domestique, grâce à leurs mains et à leur sociabilité, ils créent des outils et des armes collectives pour l'agriculture et la vie de groupes de plus en plus grands. 
- dans le mode de production industriel, ils poursuivent avec succès la création de nouveaux outils et armes et leurs groupes deviennent encore plus importants telles que les États, les villes, les lieux de production etc .... 

Cette évolution des humains est extrêmement rapide et très courte au regard de la durée qui s'est écoulée pour d'autres espèces depuis l'apparition des vivants multicellulaires.

Elle est intimement liée à l'existence de mains et de la sociabilité mais elle est fragile. Supposons qu'une épidémie analogue à celle du virus Zika  qui provoque la microcéphalie fasse disparaître les mains des humains: en l'espace d'une vie de 80 ans environ, tous les humains disparaissent de la Terre. 


copyright GS - 1° mars 2016

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

réconciliations 02

réconciliations

eusocial 03

eusocial

éternité

éternité

effondrement 03 V2

effondrement 03 V2

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23