amérindien




















Gustave Aimard - Les trappeurs de l'Arkansas
Bouquins - 2001 - Laffont 




Éthologie 1

Les héros victorieux de ces romans sont des Européens: ils sont encore plus rusés que les Indiens. La raison en est simple: l'auteur est européen et il écrit pour des Européens. Sur le terrain, les Indiens sont exterminés. On montre leur intelligence mais ils ne peuvent gagner dans le roman s'ils perdent toujours dans la réalité. D'où l'apparition romanesque de ces super Européens encore plus rusés. 
La ruse ce n'est que la différence de mode de production et le développement de la démographie qu'il entraine: démographie du mode de production humain pour les Indiens - quelques millions d'humains - contre démographie du mode de production industriel pour les Européens - plus de 7 milliards d'humains aujourd'hui. 

Éthologie 2

Les Européens du XVIII° en Amérique du Nord étaient des migrants et les Indiens des quasi-terroristes. En 2016, les Européens dominent cette région terrestre et les Indiens ramassent les miettes. Les Indiens sortaient à peine de l'époque des chasseurs cueilleurs et les Européens étaient en plein mode de production industrielle.
La raison du plus fort est la Raison. Tous les qualificatifs péjoratifs des plus bénins aux plus monstrueux ne s'appliquent qu'aux perdants. 

Éthologie 3

Autour des Européens, gravitent des Indiens. Des amis, des ennemis et des personnages incertains. Il y a plus d'opposants que d'amis. Le romancier attribue cette opposition systématique à une caractéristique intrinsèque de ces peuples, une tare. C'est une erreur. Car les Européens sont en train d'envahir l'Amérique du Nord pour s'en emparer complètement. S'il faut parler de nature intrinsèque, de quel côté est la méchanceté totale? Les Européens actuels, bien établis dans ces contrés et après en avoir quasiment éradiqués les populations locales s'étonnent lorsque ceux-ci énoncent à cette époque que ces territoires leurs appartiennent. La raison du plus fort n'est pas du darwinisme social mais la conduite normale des hommes les plus forts. 

Les Indiens décrits par le romancier ont en outre des mœurs cruelles. Ils scalpent les vaincus, ils en retirent la peau avant de les tuer ou ils sacrifient un grand nombre d'ennemis lors de leurs fêtes religieuses. C'est en réalité un argument a postériori pour justifier leur éradication des Amériques. Les Indiens sont dans le mode de production humain, celui des chasseurs cueilleurs qui a existé chez les Eurasiens jusque 10 000 ans avant aujourd'hui. Les Eurasiens agissaient en ces temps lointains comme ces Indiens entre le XV° et le XVIII°s. . Mais il n'y a aucune trace matérielle ou écrite de ces comportements. Bien au contraire, les Européens inventent un lointain passé où il y avait égalité entre les humains, égalité entre les hommes et les femmes et bonté générale. Rien de neuf sous le soleil. C'est au nom du Petit Jésus si bon et si charitable qui mourut sur la croix que les Colomb, Cortes et Pizarro coupent les mains des Indiens qui n'apportent pas suffisamment d'or. Technique reprise par le bon roi des Belges, Léopold II, au XIX° siècle, quand les paresseux congolais s'occupent plutôt de leurs champs que de la sève d'héa qu'il les oblige à lui livrer pour payer les impôts - de fait une rançon à lui, cet envahisseur gangster. Mais Bruxelles bruxelle et tout le monde oublie ces mauvais rêves. 
 
 
Copyright GS - 03 mars-2016

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

univers 06

univers

univers 05

univers

univers 04

univers

réchauffement

réchauffement

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23